ULIS

Les Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) constituent une des modalités de mise en œuvre de l’accessibilité pédagogique pour les élèves handicapés. Elles proposent, en milieu scolaire ordinaire, des possibilités d’apprentissage souples et diversifiées

  • 1. Admission – procédure d’admission

Les élèves en situation de handicap ou de maladies invalidantes dont les difficultés ne peuvent être entièrement assurées dans le cadre d’une classe ordinaire peuvent faire l’objet d’une scolarisation en ULIS. Ils doivent recevoir un enseignement adapté qui met en œuvre les objectifs prévus par le projet personnalisé de scolarisation, incluant, autant qu’il est possible, des plages de scolarisation dans les classes de référence de l’adolescent.

Dans la plupart des cas, les élèves scolarisés en ULIS sont déjà connus de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) car issus des classes d’intégration scolaire (CLIS) du premier degré. Pour les autres, la procédure débute par la réunion d’une équipe éducative au sein de l’établissement d’origine. La saisine de la MDPH relève des parents de l’élève. Il y a alors réunion d’une équipe de suivi avec l’enseignant référent qui instruit le dossier.  La proposition d’orientation en ULIS remonte à l’équipe pluridisciplinaire avant d’être validée par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

La CDAPH notifie à chaque famille la décision d’orientation en ULIS. C’est le directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN) qui est responsable de l’affectation de l’élève, en général, sur proposition de l’inspecteur de l’éducation nationale chargé de l’adaptation scolaire et de la scolarisation des élèves handicapés (IEN ASH). Le chef d’établissement procède alors à l’inscription.

L’entrée de l’élève en ULIS suppose l’élaboration d’un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS), intégrant un Projet Personnalisé d’Orientation (PPO) et assurant la cohérence des différents dispositifs d’accompagnement à partir d’une évaluation globale des besoins de l’élève (accompagnement thérapeutique, rééducatif, …). Se reporter au développement sur le PPS en point 2 de la fiche « Scolarisation en milieu scolaire ordinaire des élèves en situation de handicap« .

  • 2. Objectifs

L’ULIS a trois objectifs :

  • permettre la consolidation de l’autonomie personnelle et sociale du jeune ;
  • développer les apprentissages sociaux, scolaires, l’acceptation des règles de vie scolaire et l’amélioration des capacités de communication ;
  • concrétiser à terme un projet d’insertion professionnelle concerté.

L’ULIS possède trois caractéristiques :

  • dispositif collectif proposant une organisation pédagogique adaptée et permettant la mise en œuvre de chaque PPS ;
  • dispositif faisant partie intégrante de l’établissement, sous la responsabilité du chef d’établissement, ses élèves étant inscrits dans la division de l’établissement correspondant à leur PPS ;
  • dispositif pouvant être organisé sous la forme d’un réseau de lieux de formations : enseignements généraux et professionnels adaptés (EGPA), lycées professionnels (LP), établissements médico-sociaux, centres de formation d’apprentis (CFA), pour faciliter la mise en œuvre du projet professionnel (choix plus étendu de formations professionnelles).
  • a) L’ULIS en collège
    • Les élèves sont détenteurs d’un livret personnalisé de compétences (LPC) en référence au socle commun de connaissances et de compétences (SCCC) ;
    • ils ont la possibilité de passer les épreuves du diplôme national du brevet ainsi que celles du certificat de formation générale ;
    • ils entrent, de manière ajustée, dans le dispositif du parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF) ;
    • ils bénéficient, lorsque c’est possible, de l’enseignement dispensé sur les plateaux techniques de l’EGPA, de stages en entreprise ou de stages protégés dans des ateliers d’institut médico-éducatif (IME).

Comments are closed.