A la conquête des réseaux sociaux !

A la conquête des réseaux sociaux ! Le système éducatif belge s’y est intéressé. En effet, une de ses missions est de promouvoir et de soutenir l’usage des Technologies de l’Information et de la Communication dans les pratiques pédagogiques des enseignants.

Dans un souci d’intégration du numérique et de mise en avant des apports pédagogiques et motivationnels, la Cellule Projets TICE de la Direction Enseignement.be publie un dossier sur les réseaux sociaux appelé « À la conquête des réseaux sociaux dans l’enseignement : usages professionnels et pédagogiques » comprenant un grand nombre de ressources identifiées et classées par thématique : articles scientifiques, pédagogiques ou de développement de la pratique professionnelle, vidéos, tutoriels, trucs et astuces, communautés d’échanges de bonnes pratiques, conseils pour faire de la veille…

Les réseaux sociaux sont omniprésents dans le quotidien de chacun (adultes, mais aussi adolescents et même enfants). Les interdire à l’école ou ne pas accompagner leur usage revient à laisser ce jeune public face à un apprentissage dans la sphère privée avec les inégalités que cela impliquerait. Or l’acquisition des bons gestes et attitudes que ce soit dans le paramétrage, le respect de la vie privée, le droit à l’image ou la construction d’une identité numérique participent à l’évitement de certains écueils. Citons ici et sans être exhaustifs : le cyberharcèlement, le plagiat, la difficulté à trouver de l’information pertinente ou à juger de sa valeur…

Par ailleurs, détourner les réseaux sociaux à des fins pédagogiques, c’est aussi bénéficier d’outils ayant un fort potentiel collaboratif. Utilisés dans un scénario pédagogique structuré et réfléchi, ils offrent de nombreuses plus-values à l’enseignement. La motivation pour les élèves qui travaillent avec des outils qui leur sont familiers, la proximité avec les apprenants, l’accessibilité aux ressources, la différenciation des apprentissages, l’ouverture sur le monde en sont quelques exemples.

Enfin, l’usage des réseaux sociaux par l’enseignant n’a pas uniquement un impact sur ses apprenants. En partageant, en faisant partie de communautés, l’enseignant nourrit et enrichit sa pratique. Il émet des idées, il lance des projets, organise sa veille informationnelle, se tient au courant de ce qui se fait ailleurs et collabore avec des homologues de toute nationalité.

 

Le dossier « Réseaux sociaux » est structuré autour de trois grands axes qui couvrent ces différents champs

« Éduquer aux réseaux sociaux » : gestes techniques, aspects légaux et citoyens, cyberharcèlement, identité numérique, droit à l’image, droit d’auteur, vie privée, plagiat, bon usage et comportements adéquats en ligne.
« Éduquer avec les réseaux sociaux » : bonnes pratiques, témoignages et retours d’expériences concernant l’utilisation pédagogique des réseaux sociaux au service d’une matière.
« Travailler avec les réseaux sociaux » : veille, partage, curation, organisation, recherche de contenus, communautés d’échange… au profit du développement professionnel des enseignants.

 

 

tous-les-medias-sociaux2

 

Qu’est-ce qu’un réseau social ?

Au sens strict du terme, un réseau social est un ensemble d’individus reliés par des interactions sociales régulières. Cependant, dans le langage courant, l’expression « réseau social » est utilisée pour parler des « médias sociaux ». Ceux-ci recouvrent les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale (entre individus ou groupes d’individus), et la création de contenus.

Il s’agit de l’ensemble des applications en ligne permettant à l’internaute de s’inscrire, de se créer une identité virtuelle et de se constituer un réseau de connaissances personnelles et/ou professionnelles. Le réseau social fournit des outils de communication, d’échanges, de création et de partage d’informations ludiques, professionnelles, liés à l’actualité ou à un domaine d’expertise spécifique.

Pourquoi intégrer l’utilisation des réseaux sociaux dans les apprentissages scolaires ?

Même si les réseaux sociaux sont le plus souvent associés à une utilisation dans la sphère privée, même si leur mauvaise utilisation entraine parfois des dérives, ils peuvent être un bel outil didactique. Ils permettent une communication dynamique, créative et instantanée dont les jeunes sont friands.
Les plus-values pédagogiques de l’utilisation des réseaux sociaux en classe sont notamment :

  • éduquer aux médias écrits et audiovisuels ;
  • développer l’esprit critique ;
  • entraîner à une écriture socialisée ;
  • construire un réseau social ;
  • favoriser la continuité pédagogique ;
  • inciter à l’autonomie et à la prise de confiance par les échanges entre pairs ;
  • entretenir la motivation ;
  • faciliter l’apprentissage grâce à un contenu ludique ;
  • éduquer à internet (aspects légaux, attitude responsable, sensibiliser aux dangers).

Quels types de réseaux pour quelle plus-value pédagogique ?

Les réseaux socionumériques dits « de masse » comme FacebookGoogle+MySpace… ont comme usage premier le divertissement et la communication. Ils semblent également être d’excellents moyens pour favoriser le travail collaboratif, le débat et le partage d’informations en classe.
Les réseaux de publication ou média sociaux comme TwitterWikipediaYouTubeSlideShare… servent à l’origine à publier du contenu généré par les utilisateurs, mais permettent aussi de nouveaux types d’échanges et de débat ; ce qui rend possible l’évolution de ces échanges vers de véritables supports d’apprentissage.
Les marque-pages sociaux comme DiigoDeliciousPearltrees… permettent de stocker, organiser, chercher des informations et de partager des ressources. Ils permettent surtout de mettre au point une veille pédagogique efficace.