Tous les articles par Contributeur

Projet “Citoyen en Caraïbe”

« Citoyen en Caraïbe » vise à favoriser le développement des compétences psychosociales chez les élèves inscrits en série STMG pour les aider à réussir leur scolarité au lycée Acajou 1.

Pour se faire, ils se sont rendus en Guadeloupe au lycée Jardin d’essai où ils ont présenté un travail collaboratif, conclusion de leur réflexion sur la série STMG.

L’objectif principal est de travailler ensemble à un projet éducatif en transversalité : disciplines générales, disciplines de spécialité, vie scolaire

Se rendre dans une académie voisine, rencontrer ses pairs, vivre des expériences communes, en faire bénéficier la communauté scolaire sont les grandes étapes du projet.

Consulter la présentation complète du projet élaborée par Mme Pierrette LETI-PALIX

Matinée des Langues Vivantes Étrangères au collège Hubert Néro du Lorrain

Une matinée consacrée aux langues vivantes étrangères a eu lieu au collègue Hubert Néro le jeudi 15 juin 2017.  Les élèves ont eu l’opportunité de présenter à la communauté scolaire les  travaux qu’ils ont réalisés en cours d’anglais, de créole, d’espagnol et de portugais durant l’année scolaire.

Au programme : exposition d’affiches produites pour le concours académique de Portugais les  « Lusolympiades », présentation de spots publicitaires vidéos et de dépliants réalisés dans le cadre de l’EPI sur la protection des tortues marines , mise en scène de sketches en anglais sur le thème des conduites à risque, témoignage en anglais sur l’expérience vécue lors de la « Course contre la faim »  et lecture de poèmes en créole écrits pour le concours « Kous Ti Pié Pawol ».

Pour clôturer l’évènement, les élèves de 4e ont chanté la chanson caritative « We are the world » ainsi que leurs reprises en espagnol (Somos el mundo) et en portugais (Um mundo bem melhor).

Une matinée riche en émotions, tant pour les élèves que pour les professeurs. L’investissement de chacun a prouvé que l’interdisciplinarité est profitable à tous !

Osons les langues ! Vivons les langues !

Séjour du LP Trinité en Slovénie

Projet Erasmus+ KA2

EDUCATION AU PATRIMOINE VIA LES PARCOURS DE SANTE

Du 6 au 12 Novembre 2016, 5 élèves et 5 professeurs du Lycée Professionnel la Trinité ont rencontré leurs partenaires européens (le Portugal, l’Italie, la Slovénie et l’Estonie) dans le cadre du projet ERASMUS+ « Education au Patrimoine via les parcours de santé » pour lequel l’établissement est coordonnateur.

La France, le Portugal, l’Italie, la Slovénie et l’Estonie, partenaires du projet

Ce projet vise à développer les compétences en TIC chez les élèves et les enseignants afin d’utiliser les outils numériques dans les apprentissages et enseignements.

A travers des parcours de santé, le patrimoine sera mis en avant. Le tout sera géoréférencé.
Pour ce faire, les participants suivront diverses formations.
La première s’est tenu à Krsko en Slovénie au Solski Centre Krsko-Sevnica, lycée professionnel où les filières sont celles de la mécanique, l’électricité, l’informatique, la menuiserie et la coiffure. L’établissement qui a participé à plusieurs projets ERASMUS+ a obtenu deux prix, l’un pour la construction d’un drone et l’autre pour la construction d’une voiture solaire. Son rôle dans le projet est réaliser l’application qui permettra le géoréférencement des parcours.

Au volant de la voiture solaire
Elèves et professeurs du partenariat

Cette première rencontre s’est réalisée sur deux axes :

  • Réunions transnationales.

Les coordonnateurs se sont réunis pour prendre les décisions relatives à la mise en œuvre du projet, en termes de configuration du projet, évaluation, diffusion et gestion budgétaire et à l’organisation des mobilités à venir.

  • Formation

Tous les élèves et enseignants ont participé à une formation sur les applications et outils Google comme alternative pour l’enseignement et les apprentissages mais également comme facilitateur pour le travail pratique et collaboratif du projet.

Nos stagiaires très assidues

Cette semaine a été très enrichissante, notamment pour les élèves qui, outre la découverte de cultures différentes, ont pu réaliser l’importance de la maîtrise des langues étrangères, en l’occurrence l’anglais et vont faire part de leur expérience à leurs pairs, transmettre leurs acquis et préparer la prochaine étape : La Martinique

Mobilité virtuelle

Trois ans d’échange épistolaire entre   le collège Asselin de Beauville de Ducos et Davenport Public School, Ontario.

Le principe pédagogique de ce projet est basé sur l’échange de lettres, de diaporamas et de vidéos avec les élèves partenaires. L’objectif est qu’ils se lient d’amitié, découvrent d’autres modes de vies, d’autres cultures et utilisent la langue cible pour communiquer en situation réelle.
Ce projet a déjà été réalisé au collège Constant Le Ray en 2014/2015 et au collège Gérard Café en 2015/2016 avec les classes de 5èmes.
Il a débuté cette année en octobre 2016 au collège Asselin de Beauville.

Ecnage épistolaire Martinique/Canada

La motivation des élèves a clairement été accrue par cette correspondance. Leur implication a été totale tant dans la volonté d’améliorer leurs compétences écrites dans la langue cible que dans celle de faire découvrir la Martinique à leurs correspondants canadiens. Les derniers colis échangés remplis de cadeaux ont montré l’intérêt des élèves pour ce projet.

Echange épistolaire Martinique/Canada

Les élèves voient une application concrète de leur apprentissage d’une langue étrangère, et cela permet de décupler leur motivation à apprendre une langue vivante dans une communication authentique.

Mrs Richter, enseignante de français à Davenport Public School, nous fait visiter son école en vidéo :

 

Visite d’étudiants américains au LGT Montgérald

On Monday, April 24th, 2017, 8 students from Hartford Public High School in Vermont came to our school. They were accompanied by 2 teachers and a trip advisor. Different classes from Montgérald Senior High were able to exchange with real native speakers from 9.30 am to 3.30pm. A total change from our ordinary classes.  A great time…

Pupils from 1re ES 1 exchanging through speed datings…
Things got slightly more formal with powerpoint presentations about Martinique…Maël, Cynthia, Laureen and Enzo, great work !
During lunch time, pupils from Tle ES1 and one pupil from Tle ES2 volunteered to teach bèlè dancing to our American guests… Lots of fun… And the food we shared before was yummy !!!

 

London, This Lovely City

Séjour à Londres de la section européenne du Lycée Acajou 1

Nous avons une devinette à vous soumettre:

  • Mon premier est une série d’actions en chaîne avec un objectif bien précis
  • Mon deuxième se vit en direct
  • Mon troisième se décline sur le mode de la communication et de la diffusion
  • Et mon tout, comme dans la chanson, fait des souvenirs

Nous sommes persuadés que vous avez trouvé. Il s’agit d’un voyage pédagogique et culturel, en l’occurrence celui de la Section Européenne du Lycée Acajou 1 à Londres en février 2017, soit un groupe de lycéens en première et terminale encadrés par Mmes Bazin, De Chavigny-Michalon et Mr Cage.

Il y en eut des ventes de gâteaux et autres actions en tous genres menées afin de récolter des fonds. Les temps sont durs. Il fallait bien tout cela pour espérer partir. Et puis, le grand jour vint. Pour certains d’entre nous, une légère appréhension se mêlait à l’excitation.

Après un long voyage, nous étions enfin à Londres. Oublié le décalage horaire, envolée la fatigue du trajet en avion et en train Eurostar. A nous Londres! La capitale britannique ne nous a pas déçus. C’est une merveille de contrastes : les édifices des temps jadis: Big Ben, Westminster, Buckingham Palace et beaucoup d’autres encore côtoient les immeubles modernes aux allures futuristes comme le Gherkin, le Walkie-Talkie ou London Eye. Le British Museum et les splendeurs de Queen’s House à Greenwich n’ont laissé personne indifférent.

Devant le Crystal

De manière générale, les participants furent ravis de découvrir des monuments célèbres. Cependant, c’était bien aussi de sortir des sentiers battus et de visiter l’éco-quartier de Bedzed, de se faire une idée des défis que des mégalopoles telles que Londres auront à relever en matière d’environnement et gestion des ressources. Il y eut aussi une sortie au théâtre dans le West End. Certes, la météo ne fut pas de la partie. Nous étions souvent transis de froid. Mais quel bonheur d’explorer cette ville extraordinaire!

19 princelet Street

Alors, chacun a fait provision de souvenirs pour les partager ensuite avec les parents d’élèves et la communauté scolaire du Lycée Acajou 1. Le moment de partage organisé le samedi 25 mars au lycée a prolongé le plaisir. A écouter les participants dévoiler leurs souvenirs, nul doute n’était permis. Les élèves avaient déjà, dans leur carnet de voyage, confié se réjouir des nouvelles connaissances qu’ils allaient pouvoir valoriser dans certaines disciplines. Le 25 mars, des lycéens qualifiés habituellement de discrets, osèrent sous le regard ébahi de leurs enseignants et de leurs parents sortir de leur réserve. Les yeux brillants, c’est avec entrain qu’ils racontèrent telle ou telle anecdote ou un fait culturel les ayant marqués.

 

Diaporama retraçant le séjour

Quelques élèves devant une partie de leurs travaux

Le séjour à Londres du 19 au 28 février 2017 fut vraiment intense. D’ailleurs, ce sont les élèves qui en parlent le mieux. Laissons- leur donc le mot de la fin:

«  Je suis consciente de la chance que j’ai eue de visiter cette ville extraordinaire. C’était incroyable. J’ai vu des choses que j’avais toujours rêvé de voir comme Big Ben, par exemple » (Linsay)

«Ce n’était pas mon premier voyage à Londres Pourtant, cette ville me surprendra toujours. J’ai préféré  […] le British Museum qui prouve l’immense richesse culturelle et commerciale de Londres. Le fait de découvrir la vie dans les petits quartiers et dans la banlieue ainsi que le fait de s’intéresser au passé, présent et futur de Londres ont rendu le voyage encore plus intéressant.» (Loïck)

«La prestation était plus que complète. J’ai pu rencontrer des gens formidables. J’ai aussi appris à me surpasser. […] C’est une expérience à faire, à vivre et que je n’oublierai pas de sitôt.» (Kélydiane)

«J’ai constaté que j’ai amélioré mes capacités d’écoute et d’expression en anglais» (Elodie)

«Nous avons appris à vivre ensemble, à nous côtoyer et même à tisser des liens avec des nouvelles personnes. Cela nous a également donné l’occasion d’enrichir notre culture, notre connaissance de l’histoire de Londres ainsi que notre vocabulaire grâce aux différentes visites guidées.» (Le groupe de 1ère Section Européenne)

London is definitely a lovely city! (Londres est vraiment une belle ville!)

Dominique BAZIN

Formation au Pays de Galles pour le LP Trinité

Dans le cadre du projet ERASMUS+ « Immersion Professionnel au Royaume Uni », 9 élèves du Lycée Professionnel la Trinité ont effectué une période de formation en milieu professionnel,  au Pays de Galles, de janvier à février 2017.

Ce séjour d’un mois avait différents objectifs :

  • Professionnel : Améliorer les savoir-faire, mettre en œuvre les savoirs enseignés, appréhender de nouvelles pratiques, ouvrir les perspectives d’insertion professionnelle.
  • Linguistique : Améliorer la communication en langue anglaise afin d’optimiser les chances de réussite à l’examen et optimiser les choix d’orientation post-bac.
  • Technologique : Être au contact réel, voire au plus proche, des évolutions techniques dans le secteur de l’automobile.
  • Culturel : S’intéresser à des cultures différentes et les respecter, susciter un intéressement à la culture générale.

Les élèves étaient encadrés par deux équipes de 2 accompagnateurs  (Mme Tania Elisabeth, professeur de biotechnologie et référent Culture et Monsieur Daniel REIBEC, DDFPT puis Madame Elsa MILARD, assistante du DDFPT et Monsieur Christophe DOISY, professeur de mécanique) qui se sont relayées au bout de 15 jours.

4 professeurs (2 professeurs de mécanique Mrs AVRILA et TOUSSAY, 1 professeur d’anglais Mme PATRON et un professeur de Lettres-Histoire Mme FRANCOISE) ont suivi des cours dans leur discipline respective dans un lycée professionnel et ont échangé avec les enseignants et les responsables sur les pratiques positives. Ils ont également été en immersion en entreprise.

Quel bilan tirons-nous de cette expérience ?

Dès que nous avons posé le pied sur le sol britannique, à Manchester, l’appréhension de chacun était palpable. Nous y étions et les choses sérieuses allaient commencer.
Après une heure et demie de route, nous sommes arrivés à Abergele, Pays de Galles, où les responsables de l’école Conlan nous attendaient. Les élèves ont immédiatement été plongés dans les conditions d’échange et de communication puisqu’après les présentations, ils sont partis avec leurs familles respectives.

  1. Sur le plan culturel et éducatif

D’une part, les élèves ont pu découvrir un nouveau style de vie.
Ils étaient 2 ou 3 par famille et ont pu apprécier (ou pas) la cuisine galloise, discuter quotidiennement avec les familles et se plier à leurs règles. Ils ont ainsi pu constater l’importance de la tolérance et de l’acceptation des différences pour améliorer le vivre ensemble.
D’autre part, ils ont appris à utiliser les transports publics, principalement le bus (horaires, changement de lignes…) et ont, sur ce point, gagné en autonomie et n’hésitaient pas à se donner rendez-vous pour des visites, sur leur temps libre.

Par ailleurs, ce fut également un dépaysement du point de vue du climat, puisqu’ils ont été confrontés à des températures très basses dans des zones très ventées puisque situées sur la côte.

Mais indéniablement, évoluer dans des villes comme Abergele, Colwyn Bay ou encore Rhyl, empreintes de vestiges médiévaux (où la plupart d’entre nous demeurions) et visiter des villes emblématiques comme Manchester ou Liverpool resteront l’axe majeur du point de vue historique et culturel.

  1. Sur le plan linguistique

Il est indéniable que les compétences communicationnelles en langue anglaise ont été améliorées. Mais, outre l’acquisition de ces compétences, cette immersion a suscité la motivation à s’impliquer et aller plus loin. Au-delà de la nécessité de communiquer dans les familles, au travail ou toute autre situation de la vie quotidienne, les élèves trouvaient un plaisir certain à s’exprimer en anglais entre eux mais également avec les professeurs.

  1. Sur le plan technologique

En dehors de l’immersion en milieu professionnel, le clou du séjour en la matière a été la visite à l’usine LAND ROVER-JAGUAR, à Halewood.

La visite de cette entreprise à la pointe de l’innovation technologique a permis à nos élèves de pénétrer dans le monde de la performance. En effet, qu’il s’agisse des chaines de montage, des équipes de création ou des ressources humaines, tout semble être réglé comme du papier à musique.

  1. Sur le plan professionnel

L’objectif a sans nul doute été atteint.

* Les élèves qui étaient tous dans des entreprises très correctes effectuaient des journées de 8 heures. Ils commençaient à 9 heures et terminaient à 17 heures avec une pause d’une heure pour déjeuner le midi.
Ils se rendaient tous au travail en bus.n Tous ont su respecter les règles et ont fait preuve d’un grand professionnalisme. Ils ont été félicités par leurs employeurs qui ont été très surpris par le haut niveau de compétences. Certains ont même reçu des lettres de recommandation.

* Ce séjour a  été tout aussi bénéfique pour les enseignants. En effet, même si la préparation de cette mobilité  (recherches diverses, tenues de réunions pédagogiques et d’information, travail administratif) ainsi que la mise en œuvre furent très éprouvantes pour l’équipe, force est de constater que ces actions constituent un atout non négligeable pour l’enseignement en lycée professionnel dans la mesure où elles ont démontré l’intérêt et l’efficacité du travail en interdisciplinarité (rédaction bilingue des conventions de stages et des fiches de travail, réalisation d’un glossaire,  recherche d’informations sur les villes et sites historiques liés aux lieu de stage et d’hébergement), ainsi que de la pédagogie par projet. Nous avons pu visiter les entreprises mais également des établissements scolaires, notamment Rhyl College où nous avons assisté à des cours et échangé avec les enseignants et l’équipe de direction sur les pratiques et outils utilisés.

Par ailleurs, une ébauche de partenariat  a été initiée suite aux rencontres entre le chef des travaux, Monsieur REIBEC et le directeur de Llandrillo Menai International.

Rencontre entre le chef des travaux, Monsieur REIBEC et le directeur de Llandrillo Menai International.

 

Yveline PATRON, ERAEI LP Trinité 2016-2017

Accueil des partenaires Erasmus+ du LP Trinité

Projet: « Education au Patrimoine via les Parcours de Santé »

Du 9 au 19 janvier 2017, le Lycée Professionnel la Trinité a accueilli ses partenaires européens (le Portugal, l’Italie, la Slovénie et l’Estonie) dans le cadre du projet ERASMUS+ « Education au Patrimoine via les parcours de santé » pour lequel l’établissement est coordonnateur.

Les élèves du LP Trinité et leurs partenaires européens

Pour rappel, ce projet vise à développer les compétences en TIC chez les élèves et les enseignants afin d’utiliser les outils numériques dans les apprentissages et enseignements, tout en mettant en avant le patrimoine à travers des parcours de santé géoréférencés.

Plusieurs formations sont prévues en appui de ce programme. La première s’est tenue à Krsko en Slovénie au Solski Centre Krsko-Sevnica. Le  rôle de ce lycée est de réaliser l’application qui permettra le géoréférencement des parcours.
Cette deuxième rencontre qui a eu lieu en Martinique s’est réalisée sur deux axes :
1. Dans une première phase des réunions transnationales ont permis aux coordonnateurs de prendre les décisions relatives à la poursuite du projet pour ce qui concerne l’évaluation, la diffusion et gestion budgétaire et l’ajustement du calendrier et de l’organisation des mobilités à venir.

  1. Parallèlement tous les élèves et enseignants (5 élèves et 5 enseignants de chacun des 5 pays) ont participé à deux formations.
Première formation axée sur les outils multimédia, suivie d’une mise en application consistant en des productions.
Mise en pratique sur les différents parcours (pédestres, cyclables, urbains)
Mise en pratique sur les différents parcours (pédestres, cyclables, urbains)
Deuxième formation axée sur les outils multimédia, suivie d’une mise en application consistant en des productions.

 

Ces dix jours très enrichissants ont permis aux élèves de découvrir et faire découvrir le patrimoine martiniquais et d’échanger sur  la culture de chacun, la langue n’étant plus une barrière désormais. Ils sont chargés de faire part de leur expérience à leurs pairs, transmettre leurs acquis pour la poursuite du projet : géoréférencer les parcours et travailler sur les contenus relatifs aux sites retenus afin de les  télécharger sur l’application.

Le projet a été présenté aux autorités académiques, économiques et politiques en présence du Proviseur du Lycée Professionnel La Trinité et des équipes coordonnatrices de chacun des pays participants.

Présentation aux autorités académiques

 

Yveline PATRON, ERAEI LP Trinité 2016-2017