Archives de catégorie : Valorisation

Cérémonie de valorisation des assistants de langue 2018

Le mercredi 25 avril 2018, les 43 assistants de langues de l’académie de la Martinique, accompagnés de leurs tuteurs, ont été conviés à la troisième édition de la cérémonie de valorisation des assistants de langues vivantes étrangères de l’Académie dans la salle polyvalente du LGT Joseph Gaillard. La cérémonie de valorisation était l’occasion de mettre en avant les projets menés par les assistants, de partager leur expérience, de faire un bilan de l’année scolaire et de les récompenser.

La cérémonie a été ponctuée de témoignages, d’intermèdes musicaux et de récompenses.

Bilan et témoignages 

Cette cérémonie a tout d’abord commencé par le mot de bienvenue de Madame Ciserane (DAREIC), suivi des témoignages de tuteurs et de certains assistants/
lire la suite

Mme Lagier, animatrice LVE, 1er degré et son ALVE, Shermaine BISSETTE

Les productions proposées par les assistantes qui ont participé au concours vidéo, lancé en décembre 2017, ont permis d’évaluer les progrès des élèves en termes d’expression orale en langue.

Cette manifestation a également été l’occasion d’apprécier les talents musicaux de trois assistants : Ross VOORHEES, au chant/ piano/ guitare, Charlotte HATHAWAY, au violon et Faustino Luiz BATISTA, au chant/ guitare.

Charlotte HATHAWAY

Un bilan de l’année scolaire et du programme des ALVE a été présenté relayant les différentes conclusions/informations des réunions de mi-parcours des ALVE et des tuteurs.

Présentation des projets

Au cours de la cérémonie, neuf projets ont été présentés par des assistants de portugais, d’espagnol et d’anglais accompagnés de supports audiovisuels. Ces projets avaient été pré-selectionnés à l’avance par l’équipe de la Dareic pour participer au concours du meilleur projet présenté lors de la cérémonie de valorisation.

Pour le 1er degré

  • Bethany ALLEN, ALVE anglophone de la circonscription du Morne Rouge a présenté le netball, un sport très populaire en Grande-Bretagne, qu’elle a pratiqué avec ses élèves.
  • Shermaine BISSETTE, ALVE anglophone de la circonscription de Saint-Joseph a présenté une recette de cuisine typique de son île natale, Sainte-Lucie : « Bakes »
  • Vanya NOL, ALVE anglophone de la circonscription de Trinité a présenté une série d’interviews et d’activités réalisés aussi bien avec les élèves que le personnel de l’école

 

Pour le 2nd degré

  • Laura GRACIA BAURET, ALVE  hispanophone au collège LAGROSILLIERE et au LPO Nord Atlantique a présenté une pièce de théatre
  • Charlotte HATHAWAY, ALVE anglophone au collège du Diamant et au LPO Joseph ZOBELL a présenté une série de vlogs sur le thème de la santé
  • Mireya TORRES HERNANDEZ, ALVE en espagnol au collège Belle Etoile et au LGT ACAJOU2 a présenté une pièce de théatre
  • Irene LOPEZ LEON, ALVE en espagnol au LP Lumina Sophie et au LGT Bellevue a proposé un sketch : EN EL RESTAURANTE
  • Ross VOORHEES, ALVE en anglais LP Lumina Sophie et au LGT Bellevue a présenté deux sketches se déroulant dans un restaurant
  • Luiz Faustino BATISTA, ALVE lusophone au collège Hubert Nero et au LGT Frantz Fanon, a présenté plusieurs chansons interprétées par ses élèves.

 

Les projets variés des assistants ont rencontré un vrai succès auprès des élèves mais également du public présent dans la salle, qui a voté pour les trois meilleures productions.

Remise des prix 

Un prix spécial a été remis aux assistantes qui avaient participé au concours vidéo, ainsi qu’aux talentueux musiciens qui ont animé la cérémonie et aux assistants qui ont contribué à l’organisation de l’évènement.

Le prix du meilleur projet a été décerné à Vanya NOL, assistante d’anglais dans le premier degré pour ses interviews très pertinentes et très attrayantes.

Les deuxième et troisième prix ont été décernés à Charlotte HATHAWAY (assistant d’anglais) et Bethany ALLEN (assistante d’anglais).

Les assistants récompensés, accompagnés de leurs tuteurs

Après la remise des prix les assistants ont récupéré leur diplôme signé par la Recteur et participé à la collation organisée par la DAREIC.


Projet “Citoyen en Caraïbe”

« Citoyen en Caraïbe » vise à favoriser le développement des compétences psychosociales chez les élèves inscrits en série STMG pour les aider à réussir leur scolarité au lycée Acajou 1.

Pour se faire, ils se sont rendus en Guadeloupe au lycée Jardin d’essai où ils ont présenté un travail collaboratif, conclusion de leur réflexion sur la série STMG.

L’objectif principal est de travailler ensemble à un projet éducatif en transversalité : disciplines générales, disciplines de spécialité, vie scolaire

Se rendre dans une académie voisine, rencontrer ses pairs, vivre des expériences communes, en faire bénéficier la communauté scolaire sont les grandes étapes du projet.

Consulter la présentation complète du projet élaborée par Mme Pierrette LETI-PALIX

Matinée des Langues Vivantes Étrangères au collège Hubert Néro du Lorrain

Une matinée consacrée aux langues vivantes étrangères a eu lieu au collègue Hubert Néro le jeudi 15 juin 2017.  Les élèves ont eu l’opportunité de présenter à la communauté scolaire les  travaux qu’ils ont réalisés en cours d’anglais, de créole, d’espagnol et de portugais durant l’année scolaire.

Au programme : exposition d’affiches produites pour le concours académique de Portugais les  « Lusolympiades », présentation de spots publicitaires vidéos et de dépliants réalisés dans le cadre de l’EPI sur la protection des tortues marines , mise en scène de sketches en anglais sur le thème des conduites à risque, témoignage en anglais sur l’expérience vécue lors de la « Course contre la faim »  et lecture de poèmes en créole écrits pour le concours « Kous Ti Pié Pawol ».

Pour clôturer l’évènement, les élèves de 4e ont chanté la chanson caritative « We are the world » ainsi que leurs reprises en espagnol (Somos el mundo) et en portugais (Um mundo bem melhor).

Une matinée riche en émotions, tant pour les élèves que pour les professeurs. L’investissement de chacun a prouvé que l’interdisciplinarité est profitable à tous !

Osons les langues ! Vivons les langues !

Mois des Langues en LP

 

Le mois des langues a été l’occasion de mettre en lumière de multiples talents chez les élèves comme chez les professeurs. Trois actions retiennent notre attention cette année :

1) La semaine des langues du LP Place d’armes

Cette action a offert à l’intégralité des équipes de LVE, LCR et DNL l’opportunité de s’impliquer dans un projet commun d’animation culturelle et linguistique sous la direction de Madame la Proviseure.

On a pu voir à l’œuvre élèves et professeurs qui s’exprimaient en anglais, créole, espagnol et /ou en français, dans des domaines variés : cuisine, karaoké, slam, salsa, bèlè, arts appliqués.

Deux intervenants extérieurs ont accompagné les lycéens au sein d’ateliers de langue créole et de danse traditionnelle, le lundi 15 mai : « An Nou Palé Kréol , englé ,epi frensé » et le vendredi 19 mai : « An nou dansé bèlè » en  Classes de seconde professionnelles : 2nde ARCU (Accueil relations clientèle usagers) 2nde Commerce,2nde vente : soit 66 élèves environ.
lire la suite

2) La semaine du numérique en classe de langue à la SEP du LPO La Jetée

C’est autour des outils personnels de l’élève que 20 professeurs d’anglais et de portugais en collège et lycée ont été amenés à réfléchir au sein d’ateliers s’appuyant sur un questionnaire de l’inspecteur Général de langue vivante sur les BYOD ( Bring Your Own Device)/ ATAC (Apporte Ton Appareil en Classe) pour apprendre les langues:

  • Quand et comment enregistrer ou faire s’enregistrer les élèves ?
  • À partir et à propos de quoi ?
  • Pour leur faire travailler quelles compétences, précisément ?
  • Pour quel diagnostic ? Diagnostic fait par qui ?
  • Et pour quoi faire/quoi leur faire faire, ensuite ? etc.

Un état des lieux de l’usage du smartphone a été réalisé et un échange sur de bonnes pratiques a conduit les stagiaires à s’accorder sur une Charte du bon usage du smartphone en classe.

Les professeurs ont été mis en situation, comme des élèves, et ont dû produire ce qu’ils exigent de leurs élèves pour ensuite projeter leurs réalisations. Ainsi, la méthode actionnelle et la différenciation ont pris davantage de sens à leurs yeux.

3) Une pièce de théâtre trilingue jouée par les élèves de CAP du LP ALIKER :

Menée parallèlement à des expositions de travaux en anglais au CDI du lycée, cette action a été proposée dans le cadre du Mois des Arts. Il s’agissait pour les professeurs de mettre en lumière l’association entre les Arts et les langues vivantes. Les élèves de CAP ont présenté le fruit du travail accompli toute l’année au cours des ateliers de la pause méridienne ; la pièce intitulée, Charles Villaroy’s Murder , a ravi le public du Centre culturel de Fonds Saint Jacques.

Valoriser le plurilinguisme, découvrir la langue au travers d’une ouverture culturelle, développer les compétences transversales des élèves, développer le sentiment d’appartenance chez les élèves, fédérer les équipes et favoriser les collaborations entre les équipes disciplinaires et transdisciplinaires : tels étaient les objectifs affichés par les équipes qui ont pleinement rempli leur mission.

Bilan présenté par M.F. BERNARD SINSEAU, IEN Lettres-Anglais

Formation ERASMUS+

FORMATION DES ACTEURS 

 

L’Académie a bénéficié de la visite de trois personnels de l’agence Erasmus+ venus pour y effectuer des visites de contrôle de l’utilisation des subventions européennes accordées. A cette occasion,  une session de formation Erasmus+ a pu être mise en place à l’adresse des personnels.

Mesdames Elodie DELALANDE, Clémence GORDON, et Monsieur Alexandre JOUANNIC du Département Contrôle et Évaluation des Projets de l’Agence Erasmus+ France ont animé cette formation qui s’est tenue le jeudi 19 Avril 2018 au LGT de Bellevue à Fort de France.

Ce sont près de 70 membres de nos établissements (Chefs d’établissement, Gestionnaire, agent comptable, ERAEI) qui ont répondu à cette invitation.

La formation s’est déroulée en trois temps.

Dans la matinée :

  • Une première partie en plénière portant sur le contrôle et l’évaluation des projets Erasmus +.
  • Une seconde partie sur la gestion des subventions Erasmus + par action clé qui s’est déroulée en 3 ateliers :
  • Les actions de Partenariat, animé par Clémence GORDON
  • Les actions de Mobilité de l’enseignement supérieur, animé par Alexandre JOUANNIC
  • Les actions de Mobilité des secteurs scolaire, enseignement et formation professionnels, et éducation des adultes, animé par Elodie DELALANDE

Un quatrième atelier a eu lieu pour clarifier les principaux éléments d’un projet Erasmus+

L’après-midi :

  • Nous avons clôturé cette formation en évoquant la partie impact et dissémination des projets Erasmus + avec une présentation sur la qualité des projets Erasmus+ et un focus sur les outils de mesure de l’impact et leviers de dissémination des résultats.

Mesdames Dominique MARVAUX du collège Edouard Glissant et Yveline PATRON du lycée polyvalent La Trinité ont témoigné et partagé leurs expériences des projets Erasmus +, en évoquant leur démarche, la plus-value, l’impact et la dissémination de leurs projets.

Le salon FORMEO 2018

La DAREIC était présente les 21, 22 et 23 février 2018 à la  deuxième édition du Salon de la Formation, des Métiers et de l’Orientation, au Stade Louis Achille.

 

Cet événement organisé par la Collectivité Territoriale de Martinique en partenariat avec l’Académie de Martinique a permis pendant ces trois jours aux lycéens et lycéennes, parents d’élèves et professeurs de vivre une véritable « expérience visiteur » au cœur d’un Salon repensé « par et pour les jeunes ».

Sur cet espace d’informations, d’échanges rythmé par des temps forts, la CTM et l’Académie accompagnent les lycéens et lycéennes dans le choix de leurs études pour une meilleure orientation.

Le mercredi 21 février,  le public présent a été invité à rejoindre  nos partenaires locaux  (l’EGC, l’Université des Antilles et l’Espace sud) et internationaux autour d’une table ronde sur la mobilité internationale à 15h30.

Qu’est-ce que la mobilité? Quelle plus-value ?  comment s’y préparer ? Telles sont les problématiques abordées à cette occasion.

Plusieurs jeunes partis en mobilité ont témoigné de leur expérience.

Pour finir, des échanges nourris ont pu se tenir avec les universités internationales présentes :

  • UWI Cave Hill Barbade
  • UWI Saint Augustine de Trinidad and Tobago
  • Caribbean Maritime University de la Jamaïque
  • Coopérative « Education Internationale » du CANADA
  • TREM (la Table régionale de l’éducation de la Mauricie)
  • Collège de Shawinigan – CANADA

 

La DAREIC a pu répondre durant ces trois jours aux questions des visiteurs du salon autour de son espace dédié situé au pôle international. Des jeunes partis en mobilités étaient présents à tour de rôle sur le stand pour témoigner de leurs expériences et prodiguer des conseils aux autres jeunes souhaitant partir à leur tour.

SCIENCE IN SCHOOLS 2018

Les sciences dans les écoles élémentaires en anglais

L’Académie de la Martinique a accueilli du lundi 15 janvier au vendredi 19 janvier 2018 des professeurs-scientifiques britanniques dans le cadre du programme « SCIENCE IN SCHOOLS ». 

 

Ce programme du British Council France, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, est mis en œuvre sur l’ensemble du territoire français depuis 2005.

Des chercheurs, ingénieurs ou équipes universitaires venus du Royaume-Uni, conduisent des ateliers interactifs dans les établissements, sur une large gamme de sujets liés à la science. Ce dispositif permet aux élèves de pratiquer l’anglais en contexte spécifique tout en améliorant l’image qu’ils ont de la science et des chercheurs.

Pour animer les ateliers, deux équipes ont sillonné les routes et rencontré nos élèves et leurs enseignants, ainsi que les animateurs LVE, et référents maths/ sciences présents :

  • Katherine Bourne et Jack Bevan, deux jeunes scientifiques de l’Université de West of England à Bristol, ont animé des ateliers sur les éoliennes : les notions théoriques à connaître autour de l’énergie éolienne – son fonctionnement, sa production, sa conception. Les élèves ont ensuite fabriqué une éolienne à partir de matériaux de recyclage.
  • Deux chercheurs chevronnés de l’Université d’Hertfordshire, Alan Davies et Diane Crann, ont animé quant à eux un atelier intitulé « The Mathematics of Rainbows » (les mathématiques des arcs-en-ciel) pour montrer aux élèves les diverses images d’arcs-en-ciel de l’histoire et de l’art, aborder quelques-unes de leurs caractéristiques, et découvrir comment se forme géométriquement un arc-en-ciel au travers de ses propriétés mathématiques.

Les écoles concernées se situent à Schoelcher, Robert, Saint-Joseph, Sainte-Marie, Trinité, Fort-de-France, Case Pilote, Le Marin, Vauclin, Ducos, Rivière Salée, et Lamentin.

Lire la suite
Lundi 15 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • École Anse Madame A – Schoelcher (matin)

  • École de Batelière – Schoelcher (après-midi)

 

Atelier WIND TURBINE :

  • Ecole Constant Eudaric – Fort-De-France (matin)

 

L’équipe gagnante !

  • Ecole Saint Just Orville – Case Pilote (après-midi)

Mardi 16 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • Ecole Hector Sainte Rose – Robert (matin)

Alan explique aux élèves comment se forme un arc-en-ciel

  • Ecole De Pointe Lynch – Robert (après-midi)

Atelier WIND TURBINE :

  • Ecole Pérou – Marin (matin)

Relevé des performances des éoliennes de chaque groupe avec Megan, l’assistante de langue à l’école de Pérou au Marin

Katherine teste avec les différents groupes les éoliennes « imaginées », puis réalisées par nos « petits ingénieurs »

 

Une masterclass pour enseignants a également eu lieu le mercredi 17 janvier, au LP Léopold Bissol, au Lamentin.

Les enseignants ont eux-aussi mis la main à la pâte ! Profitant de la présence des scientifiques britanniques, l’Académie a permis à un peu plus d’une trentaine d’enseignants de disciplines diverses : Physique-Chimie, Sciences de la Vie et de la Terre et Technologie pour le second degré, et à une quarantaine de professeurs des écoles, de suivre des ateliers animés par ces scientifiques en anglais.

Près d’une quarantaine ont répondu présents et se sont montrés vivement intéressés tout au long de la matinée.

L’anglais n’a pas du tout été un obstacle aux échanges et la forte implication des enseignants, a montré les vertus d’une démarche « actionnelle » dans l’apprentissage, comme source réelle de motivation.

Le premier atelier portait sur les éoliennes. Comme les plus petits du primaire en début de semaine, les enseignants ont construit des éoliennes par petits groupes, ont testé leurs performances et ont concouru avec enthousiasme, pour obtenir le meilleur rendement électrique. La difficulté qu’ont eu les intervenants à clôturer les travaux de groupes, illustre bien l’engagement total de chacun.

Katherine et Jack, expliquant leur parcours scientifique et introduisant l’atelier sur les éoliennes

Au-delà des explications qui ont beaucoup enrichi la pratique et l’apprentissage des enseignants, il faut souligner, l’approche de la formation par l’amélioration continue, avec la série de tests successifs assortis de recommandations de la part des scientifiques, pour optimiser le rendement des éoliennes.

L’éolienne la plus performante était celle construite par le groupe composé des enseignants du premier degré.

Cet atelier a été suivi de présentations à fort contenu mathématique, animées par l’autre binôme de scientifiques, Diane et Allan. Outre la découverte de la série de décimales qui compose le nombre pi toujours par le jeu et l’observation, les enseignants ont été initié aux images anamorphiques et à leur découverte dans l’art et dans l’apprentissage des formes géométriques. Coups de ciseaux, colle, coloriages, rien n’était laissé au hasard pour découvrir le carré parfait, à partir d’une forme conique !

Alan Davies présentant les milliers de décimales du nombre Pi

La matinée s’est clôturée par la présentation de l’atelier sur les arcs en ciel. Magique !

Tous ont beaucoup apprécié cette belle expérience, dynamique et novatrice et c’est sûr, les participants ne regarderont plus nos magnifiques arcs-en-ciel de la même manière. Surtout, tous sont partis convaincus de la pertinence de l’éveil à l’intérêt scientifique par l’action ! Nombreux se sont aussi promis de continuer à progresser en anglais !

Jeudi 18 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • Ecole Henri Maurice – Saint Joseph (matin)

  • Ecole De Presqu’ile – Saint Joseph (après-midi)

Atelier WIND TURBINE :

  • Ecole René Verdier Beauville – Ducos (matin)

  • Ecole De Rivière Salée A – Rivière Salée (après-midi)

Vendredi 19 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • Ecole De Reculée – Sainte Marie (matin)

  • Ecole Ultima Vestris – Trinité (après-midi)

Atelier WIND TURBINE :

Ecole De Chateauboeuf – Fort-De-France (matin)

Les élèves de l’école de Châteauboeuf, attentifs aux explications des scientifiques

Quelques mots-clés pour comprendre comment se construit une éolienne

De l’idée à la conception

  • Ecole De Lamentin D, Place d’Armes – Lamentin (après-midi)

Cet événement a rencontré un vif succès auprès des 16 écoles concernées. Les 400 élèves, les 16 enseignants dans les classes, les animateurs LVE ainsi que les référents maths/sciences qui y ont participé en sont sortis ravis. Les enseignants qui étaient présents lors de la masterclass également. Le programme a bénéficié d’une couverture médiatique hors du commun : Martinique La 1ère , radio et télévision, ATV, RCI, France Antilles en ont rendu compte afin que la population partage cette belle expérience et soit mieux informée, des nombreuses actions de l’académie en direction des langues.

L’Europe présentée aux élèves

Sais-tu que la Martinique appartient à l’Europe ?

Ce continent situé à l’ouest de l’Asie s’étend sur 10 millions de kilomètres carrés. L’Europe compte près de 40 états. On y parle et pratique des langues et religions différentes.

28 de ces états forment l’Union Européenne (UE créée en1950)) dans un partenariat politique et économique afin de servir près de 500 millions de citoyens dans un espace de paix, de prospérité et de liberté.

L’Europe continentale a choisi d’accorder un statut spécifique aux régions éloignées du continent qui sont appelées Région ultrapériphérique d’Europe (RUP). La Martinique, la Guadeloupe, la Guyane, la Réunion pour la France, les Canaries pour l’Espagne, Madère et les Açores pour le Portugal sont ces RUP.

Son drapeau bleu accueille 12 étoiles jaunes. Sais-tu pourquoi ? Les 12 étoiles jaunes en cercle sur un fond bleu, représentent la solidarité et l’union entre les peuples d’Europe. La communauté européenne du charbon et de l’acier, ancêtre de l’Europe ne comprenait que six états fondateurs : la France, la Belgique, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, et ce qu’on appelait alors l’Allemagne de l’Ouest. Ce drapeau fut adopté par les toutes les communautés européennes en 1986 avec l’arrivée du Portugal et de l’Espagne qui donna naissance à « l’Europe des 12 « .

Si tu observes bien tu peux le voir fréquemment en Martinique car l’Union Européenne cofinance de nombreuses infrastructures dans notre île.
Lire la suite

Tu as envie d’aller à la rencontre de copains d’Italie, d’Espagne, de la Finlande afin de découvrir leur culture et pratiquer les langues étrangères étudiées à l’école ?

Sache que ce sont près de 14 milliards d’euro qui sont mis à la disposition des états membres pour permettre aux écoles, collèges, lycées de monter ensemble des projets dans le cadre du célèbre programme ERASMUS +. Il s’agit du programme européen emblématique qui fête cette année ses 30 ans d’existence et qui a permis à des millions d’européens de se rencontrer.

Qui était ERASMUS ?

Le mot ERASMUS vient du nom d’un moine néerlandais (originaire des Pays-Bas), né en 1465 et mort en 1536. Ce dernier a voyagé durant de nombreuses années à travers l’Europe pour s’enrichir des différentes cultures, comme le faisaient fréquemment les intellectuels à l’époque. Le XVème siècle et surtout le XVIème siècle correspondent à une période de curiosité intellectuelle, d’esprit critique et de mouvement d’ouverture à l’ensemble de l’Europe des plus « érudits » (cultivés).

Le savais-tu ?

Durant toute l’année 2017, nous avons fêté les 30 ans du programme ERASMUS.

Ce programme européen, mis en place en 1987, avait comme objectif d’encourager les étudiants des pays européens à découvrir les autres cultures de l’Europe, à étudier et à se former dans les autres pays européens.

Aujourd’hui, ce programme concerne les jeunes, les enseignants, les personnels, les jeunes entrepreneurs, les jeunes apprentis, les jeunes en formation ou en insertion et non plus seulement les étudiants.

Ce programme a rencontré un très vif succès depuis sa création en 1987 et a permis de faire naître auprès des générations, un sentiment d’appartenance à un grand ensemble, l’Europe !

ERASMUS est un acronyme (*) « European Region Action Scheme for the Mobility of University Students », en français : Programme d’action européen pour la mobilité des étudiants.

 

(*) un acronyme : est un mot formé des initiales de plusieurs mots

 

Combien l’Union Européenne compte-t-elle de membres en 2017 ?

 

La construction européenne a été progressive. C’est en 1957 que naît la Communauté Economique Européenne par le Traité de Rome. L’Union Européenne est créée en 1992 et comprend au départ 12 Etats, puis s’élargira jusqu’à compter 28 membres aujourd’hui. Certains de ses membres envisagent toutefois, un retrait négocié de l’Union. Tu as certainement entendu parler du « Brexit » de la Grande-Bretagne. Ce terme vient du mot exit : sortie.

 

L’Euro est -elle la monnaie commune à toute l’Europe ?

Non, seuls les pays de la zone Euro utilise cette monnaie. La zone Euro a été créée en 1999. Par exemple, la Grande-Bretagne a toujours gardé la livre sterling. De même, la Suède a conservé sa monnaie, qui s’appelle la couronne.

:La livre sterling

 

 

 

 

:La couronne suédoise

Sais-tu pourquoi le drapeau de l’Union Européenne comporte 12 étoiles ?

Au moment de l’adoption de ce drapeau par la Communauté Economique Européenne, celle-ci comprenait 12 pays membres. Pour ce qui est du symbole : L’or représente la paix, le bleu, la souveraineté et le nombre 12, l’unité.

Reconnais-tu les monuments sur ce dessin ? Où sont-ils situés ?

 

  • La Tour Eiffel (Paris-France)
  • Lla Tour de Pise (Pise, Italie)
  • L’Horloge Big Ben (Londres, Angleterre)

 

La Tour Eiffel, du nom de son concepteur, l’ingénieur EIFFEL a été construite par l’Ingénieur Gustave EIFFEL en 1887-1889, à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris. Il a aussi participé à l’édification de la Statue de la Liberté à New-York réalisant son armature de fer (1881). La Statue, elle-même a été dessinée par BARTHOLDI.

La Tour Eiffel  fête aujourd’hui ses 150 ans !

 

La Tour de Pise (en italien torre di Pisa) est une tour de pierre qui se trouve à Pise, en Italie. Sa hauteur est de 54,3 mètres. Elle pèse 14 453 tonnes. Elle a un diamètre de 15.5 mètres à la base. Il fallut environ 177 ans aux architectes pour la construire en raison de problèmes de terrain d’où son surnom de « tour penchée ».

 

Big Ben est la plus célèbre des horloges. Sa cloche résonne à Londres depuis 158 ans. Elle s’arrêtera de sonner pour travaux durant quatre ans. Prochain gong prévu en 2021 !

Des jeux sympas à découvrir sur : http://europa.eu/kids-corner/index_fr.htm