Archives de catégorie : Allemand

Cérémonie de valorisation des assistants de langue 2018

Le mercredi 25 avril 2018, les 43 assistants de langues de l’académie de la Martinique, accompagnés de leurs tuteurs, ont été conviés à la troisième édition de la cérémonie de valorisation des assistants de langues vivantes étrangères de l’Académie dans la salle polyvalente du LGT Joseph Gaillard. La cérémonie de valorisation était l’occasion de mettre en avant les projets menés par les assistants, de partager leur expérience, de faire un bilan de l’année scolaire et de les récompenser.

La cérémonie a été ponctuée de témoignages, d’intermèdes musicaux et de récompenses.

Bilan et témoignages 

Cette cérémonie a tout d’abord commencé par le mot de bienvenue de Madame Ciserane (DAREIC), suivi des témoignages de tuteurs et de certains assistants/
lire la suite

Mme Lagier, animatrice LVE, 1er degré et son ALVE, Shermaine BISSETTE

Les productions proposées par les assistantes qui ont participé au concours vidéo, lancé en décembre 2017, ont permis d’évaluer les progrès des élèves en termes d’expression orale en langue.

Cette manifestation a également été l’occasion d’apprécier les talents musicaux de trois assistants : Ross VOORHEES, au chant/ piano/ guitare, Charlotte HATHAWAY, au violon et Faustino Luiz BATISTA, au chant/ guitare.

Charlotte HATHAWAY

Un bilan de l’année scolaire et du programme des ALVE a été présenté relayant les différentes conclusions/informations des réunions de mi-parcours des ALVE et des tuteurs.

Présentation des projets

Au cours de la cérémonie, neuf projets ont été présentés par des assistants de portugais, d’espagnol et d’anglais accompagnés de supports audiovisuels. Ces projets avaient été pré-selectionnés à l’avance par l’équipe de la Dareic pour participer au concours du meilleur projet présenté lors de la cérémonie de valorisation.

Pour le 1er degré

  • Bethany ALLEN, ALVE anglophone de la circonscription du Morne Rouge a présenté le netball, un sport très populaire en Grande-Bretagne, qu’elle a pratiqué avec ses élèves.
  • Shermaine BISSETTE, ALVE anglophone de la circonscription de Saint-Joseph a présenté une recette de cuisine typique de son île natale, Sainte-Lucie : « Bakes »
  • Vanya NOL, ALVE anglophone de la circonscription de Trinité a présenté une série d’interviews et d’activités réalisés aussi bien avec les élèves que le personnel de l’école

 

Pour le 2nd degré

  • Laura GRACIA BAURET, ALVE  hispanophone au collège LAGROSILLIERE et au LPO Nord Atlantique a présenté une pièce de théatre
  • Charlotte HATHAWAY, ALVE anglophone au collège du Diamant et au LPO Joseph ZOBELL a présenté une série de vlogs sur le thème de la santé
  • Mireya TORRES HERNANDEZ, ALVE en espagnol au collège Belle Etoile et au LGT ACAJOU2 a présenté une pièce de théatre
  • Irene LOPEZ LEON, ALVE en espagnol au LP Lumina Sophie et au LGT Bellevue a proposé un sketch : EN EL RESTAURANTE
  • Ross VOORHEES, ALVE en anglais LP Lumina Sophie et au LGT Bellevue a présenté deux sketches se déroulant dans un restaurant
  • Luiz Faustino BATISTA, ALVE lusophone au collège Hubert Nero et au LGT Frantz Fanon, a présenté plusieurs chansons interprétées par ses élèves.

 

Les projets variés des assistants ont rencontré un vrai succès auprès des élèves mais également du public présent dans la salle, qui a voté pour les trois meilleures productions.

Remise des prix 

Un prix spécial a été remis aux assistantes qui avaient participé au concours vidéo, ainsi qu’aux talentueux musiciens qui ont animé la cérémonie et aux assistants qui ont contribué à l’organisation de l’évènement.

Le prix du meilleur projet a été décerné à Vanya NOL, assistante d’anglais dans le premier degré pour ses interviews très pertinentes et très attrayantes.

Les deuxième et troisième prix ont été décernés à Charlotte HATHAWAY (assistant d’anglais) et Bethany ALLEN (assistante d’anglais).

Les assistants récompensés, accompagnés de leurs tuteurs

Après la remise des prix les assistants ont récupéré leur diplôme signé par la Recteur et participé à la collation organisée par la DAREIC.


Partenariat « Kultur-Life »-LGT de Bellevue, Martinique

Immersion 2017-2018 

Témoignage: Ulrike HEISLER, 16 ans

1ère De Leipzig, Saxe (Allemagne)

Ce dont je me souviens, lorsque je suis descendue de l’avion, c‘était : « Qu’est-ce-qu’il fait chaud ici, mon Dieu! ». Et alors, ça allait directement se catapulter  avec beaucoup d’autres impressions de la Martinique comme le fait qu’il faisait déjà sombre: ici les plus grands arbres sont des palmiers. Il n’y en a pas du tout en Allemagne et ici il y en a plusieurs et c’est complètement normal pour les gens de cette île de Martinique. Cependant pour moi, ils étaient encore quelque chose de tout à fait particulier.
lire la suite

Alors quand je suis arrivée à la maison de ma famille d’accueil, j’ai aussi remarqué que les maisons étaient construites ici tout à fait autrement que chez moi à la maison. Plus tard, mon père d‘accueil m’expliqua que c’était obligatoire de construire les maisons d’une certaine façon à cause des cyclones.

Lors de  mon premier jour d‘école j’étais complètement impressionnée: le Lycée de Bellevue est si grand! C’est incroyable! Notre école se compose, peut-être, de 2 de ces bâtiments et là 8 marches de classes sont installées et non seulement 3. Et alors, ce qui m’a aussi immédiatement sauté aux yeux, c’est que je faisais partie des quelques personnes ayant la peau blanche sur l’école et était ainsi plus vite repérable. Je ne connaissais pas cette impression du tout en Allemagne de faire partie d’une minorité. Les cours ressemblent  assez au cours en Allemagne, sauf que nos cours sont beaucoup plus courts.

Le fait que je devais me lever tous les jours autour de 5h30, me faisait  déjà très peur, mais je m‘y suis très vite habituée.
Au début, je suis absolument  enthousiasmée par l’île en elle-même. La Martinique est merveilleuse. Que l’on soit à la plage ou à la montagne, c’est sans cesse merveilleux pour moi. Les week-ends, je vais avec ma famille d’accueil souvent à la plage. La Martinique a vraiment beaucoup de plages, mais à chacune a sa spécificité et sa propre beauté rééllement. J’ai donc à chaque fois le sentiment d‘être en vacances.

 

Avec ma maman d’accueil, je vais souvent courir dans les montagnes et c’est à chaque fois une grande détente pour moi.

Ce qui me dérange par contre un peu ici, ce sont les nombreuses moustiques. Pendant mes premiers jours ici, j‘avais l’impression qu’une cinquantaine de moustiques s’étaient concentrés seulement sur moi.

Et ici les prix sont assez hauts et on doit exactement faire attention à ce que l’on achète, mais cela tient naturellement au fait que la Martinque est une île.
Entre temps, on est en décembre et c’est  le mois le plus curieux probablement pour moi. Bien sûr, les gens ont ici aussi un arbre de Noël, ils décorent aussi leurs maisons, on entend des chansons de Noël et les gens chantent et échangent des cadeaux, mais tout sous 30°C!

C’est très vraiment très étrange pour moi, mais c’est, en tous les cas, aussi, une vraie expérience.

Ici, en général, je suis contente et je me réjouis encore des 7 autres mois merveilleux qu’il me reste à passer au lycée et en Martinique.

Programme d’Echange Individuel “Brigitte Sauzay”(OFAJ) Témoignage de Jandia EUHAN (1 ère L)

Année scolaire 2017-2018, Lycée Général et Technologique de Bellevue, Fort-de-France

Hallo ! Ich bin Euhan, ein Austauschpartner mit
Salut!, je suis Euhan, un correspondant avec l’Allemagne!
Deutschland !

 

Contexte :
Après un séjour en Basse-Saxe et en Frise Orientale dans le cadre d’Erasmus+, Euhan, au
départ élève non-germaniste, a voulu prolonger sa découverte de l’Allemagne et de la
langue de Goethe par le biais du programme « Brigitte Sauzay ».
Il a été accueilli chez notre partenaire du « Max-Windmüller Gymnasium » à Emden en
Basse-Saxe d’Août 2017 à Octobre 2017 pour 1 trimestre.
Voici son récit d’une rencontre hors du commun
lire la suite

Le 12 Septembre 2017, j’ai eu la chance de rencontrer une personnalité Incroyable lors de mon séjour en Allemagne :

den Innenminister (le Ministre de la Justice et de l’Intérieur), Herrn Boris PISTORIUS.

Et ce, grâce a mon père d’accueil, (Danke, deutscher Vater !)

( Merci à mon père d’Allemagne !)

Lors d’une réunion avec tous les membres de la police de la Niedersachsen  (Basse-Saxe), région du nord de l’Allemagne, mon père d’accueil, membre important de la police, m’a offert l’opportunité de passer un moment avec le Ministre de la Justice et de l’Intérieur allemand.

Mon père d’accueil m’a expliqué que c’était un homme très important qui avait très peu de temps et qui était toujours en déplacement :  Ich war also  sehr glücklich zu lernen, dass er akzeptiert hat! (J’étais donc très heureux de savoir qu’il avait accepté!)

Nous avons parlé de plusieurs sujets en rapport avec La France et La Martinique, mais pour moi le plus étonnant, c’était qu’il pouvait parler couramment le français ! << Französisch ist wie ein Lied, es ist eine der schönsten Sprachen der Welt >> (« le français est comme une chanson, c’est l’une des plus belles langues du monde ») m’a t-il dit !

Tout d’abord je lui ai expliqué le but de mon échange linguistique avec l’Allemagne, puis il a abordé la question de l’influence de la langue allemande en Martinique. Il a été surpris d’apprendre qu’une petite ile si lointaine, pour la plupart des Allemands, avait une relation si importante avec l’Allemagne et sa langue.

Par la suite j’ai présenté ma région et mon pays devant des personnalités politiques allemandes importantes ! Je me suis exprimé devant une trentaine de personnes en tout.

C’était incroyable ! Jusqu’à ce moment,  je n’avais jamais pris conscience de cette grande diversité culturelle que je possédais, d’être à la fois français et martiniquais et de pouvoir ainsi représenter à la fois la France et la Martinique.

J’ai été très fier d’être l’ambassadeur de mon pays et de ma région lors cette conférence.

Cela a été une grande expérience pour moi.

Pour moi aujourd’hui, un échange linguistique et culturel n’est pas seulement un voyage mais une seconde vie, une seconde chance.

Rencontrer et discuter avec des gens de partout dans le monde, c’est s’ouvrir au monde qui nous entoure, promouvoir la tolérance, et la fraternité.

Être un élève en échange culturel et linguistique, c’est aussi être un ambassadeur de  sont pays et de ses valeurs.

Euhan Jandia von Martinik mit Boris Pistorius, Innenminister Deutschlands:


Mois des Langues en LP

 

Le mois des langues a été l’occasion de mettre en lumière de multiples talents chez les élèves comme chez les professeurs. Trois actions retiennent notre attention cette année :

1) La semaine des langues du LP Place d’armes

Cette action a offert à l’intégralité des équipes de LVE, LCR et DNL l’opportunité de s’impliquer dans un projet commun d’animation culturelle et linguistique sous la direction de Madame la Proviseure.

On a pu voir à l’œuvre élèves et professeurs qui s’exprimaient en anglais, créole, espagnol et /ou en français, dans des domaines variés : cuisine, karaoké, slam, salsa, bèlè, arts appliqués.

Deux intervenants extérieurs ont accompagné les lycéens au sein d’ateliers de langue créole et de danse traditionnelle, le lundi 15 mai : « An Nou Palé Kréol , englé ,epi frensé » et le vendredi 19 mai : « An nou dansé bèlè » en  Classes de seconde professionnelles : 2nde ARCU (Accueil relations clientèle usagers) 2nde Commerce,2nde vente : soit 66 élèves environ.
lire la suite

2) La semaine du numérique en classe de langue à la SEP du LPO La Jetée

C’est autour des outils personnels de l’élève que 20 professeurs d’anglais et de portugais en collège et lycée ont été amenés à réfléchir au sein d’ateliers s’appuyant sur un questionnaire de l’inspecteur Général de langue vivante sur les BYOD ( Bring Your Own Device)/ ATAC (Apporte Ton Appareil en Classe) pour apprendre les langues:

  • Quand et comment enregistrer ou faire s’enregistrer les élèves ?
  • À partir et à propos de quoi ?
  • Pour leur faire travailler quelles compétences, précisément ?
  • Pour quel diagnostic ? Diagnostic fait par qui ?
  • Et pour quoi faire/quoi leur faire faire, ensuite ? etc.

Un état des lieux de l’usage du smartphone a été réalisé et un échange sur de bonnes pratiques a conduit les stagiaires à s’accorder sur une Charte du bon usage du smartphone en classe.

Les professeurs ont été mis en situation, comme des élèves, et ont dû produire ce qu’ils exigent de leurs élèves pour ensuite projeter leurs réalisations. Ainsi, la méthode actionnelle et la différenciation ont pris davantage de sens à leurs yeux.

3) Une pièce de théâtre trilingue jouée par les élèves de CAP du LP ALIKER :

Menée parallèlement à des expositions de travaux en anglais au CDI du lycée, cette action a été proposée dans le cadre du Mois des Arts. Il s’agissait pour les professeurs de mettre en lumière l’association entre les Arts et les langues vivantes. Les élèves de CAP ont présenté le fruit du travail accompli toute l’année au cours des ateliers de la pause méridienne ; la pièce intitulée, Charles Villaroy’s Murder , a ravi le public du Centre culturel de Fonds Saint Jacques.

Valoriser le plurilinguisme, découvrir la langue au travers d’une ouverture culturelle, développer les compétences transversales des élèves, développer le sentiment d’appartenance chez les élèves, fédérer les équipes et favoriser les collaborations entre les équipes disciplinaires et transdisciplinaires : tels étaient les objectifs affichés par les équipes qui ont pleinement rempli leur mission.

Bilan présenté par M.F. BERNARD SINSEAU, IEN Lettres-Anglais