Signature d’une convention pour les métiers du transport

Le lundi 20 février 2017, une convention tripartite entre l’Académie de la Martinique, l’association CLUSTER GAT Caraïbe Logistique et Transport et le Caribbean Maritime Institute a été signée.

Signature de la convention par Mme Béatrice CORMIER, Rectrice de l’Académie de la Martinique et Mme  Sandra Casanova, Présidente du Cluster GAT Caraïbes Logistique et Transports

Le Cluster GAT Caraïbes Logistique et Transports est une Association loi 1901 dont l’objet est de fédérer l’ensemble des acteurs économiques privés et publics qui influent sur l’organisation de la chaîne d’approvisionnement  en vue d’optimiser les flux de transports et les activités logistiques dans la Grande Caraïbe.

Le Caribbean Maritime Institute, basé en Jamaïque, est expert dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la recherche maritimes.

Madame la Rectrice a rappelé les enjeux et tout l’intérêt de cette convention :

« La filière de formation professionnelle du Transport & logistique du LP Aliker est d’emblée concernée par cette convention, mais pas seulement. Les métiers du nautisme au LP Néris ou les filières du commerce international pourront trouver matière à développement. L’apprentissage de l’anglais en général et notamment des termes du transport et de la logistique sera une plus-value incontestable. Réaliser de tels projets de mobilité qui répondent aux exigences de CMI nécessitera une bonne préparation de nos jeunes en amont. Il faudra sans doute mettre en place des modules d’accompagnement pour garantir une immersion réussie des étudiants, aussi bien dans la culture, que dans la posture professionnelle. La DAREIC avec ses partenaires pourront développer de tels modules d’accompagnement.»1

1Béatrice CORMIER, Rectrice de l’Académie de la Martinique

Discours de Mme Béatrice CORMIER, Rectrice de  l’Académie de la Martinique lors de la signature de la convention tripartite entre l’Académie de la Martinique, l’association CLUSTER GAT Caraïbe Logistique et Transport et le Caribbean Maritime Institute .

Le Dr Frits Pinnock, Directeur Exécutif  du CMI, n’ayant pas pu faire le déplacement est intervenu par visioconférence pour exprimer sa plus vive satisfaction quant à la signature de cette convention.

Bilan de mi-parcours avec les ALVE

Le Mardi 31 janvier 2017, était organisée la réunion bilan de mi-parcours des assistants de langues vivantes étrangères (ALVE) affectés dans l’Académie de la Martinique. 40 assistants avaient fait le déplacement au Rectorat. L’objectif de cette réunion était de faire le point sur les aspects administratifs, logistiques et pédagogiques  depuis leur installation en Martinique, et de les informer des événements à venir.

Accueil et présentation de l’ordre du jour par Mme Catherine Ciserane, DAREIC.

La réunion s’est déroulée en 3 parties, la première étant un bilan avec une présentation des résultats de l’enquête réalisée 2 semaines avant la réunion, la seconde étant un atelier d’échanges de bonnes pratiques, et la troisième étant la présentation de la cérémonie de valorisation qui va les impliquer.

Présentation des résultats de l’enquête bilan faite auprès des 43 ALVE

Ateliers de retour d’expériences et d’échanges de bonnes pratiques

Après l’analyse des résultats de l’enquête et le bilan présentés par la DAREIC, les assistants se sont mis en groupe pour un atelier de retour d’expériences et d’échanges de bonnes pratiques entre pairs.

Chaque groupe a présenté les différentes activités et stratégies mises en place avec leurs élèves dans le but de l’amélioration des compétences langagières. Ce fut l’occasion pour eux d’échanger sur les bonnes pratiques, sur les résultats de leur réflexion face aux difficultés rencontrées dans l’exercice de leurs missions.

Partage de bonnes pratiques

Les activités les plus appréciées par les élèves sont celles faites sous forme de jeux, les activités manuelles, les jeux de rôles… Plusieurs assistants ont expliqué l’organisation et le fonctionnement de leurs activités ou projets (jeu de « la escala de verbos », défilé de mode, journal télévisé, chansons…). Autant de ressources qui seront partagées dans la rubrique « Assistants » de ce site et mises en avant lors de la cérémonie de valorisation.

En vue de la cérémonie de valorisation

Enfin, la DAREIC a présenté la cérémonie de valorisation et son déroulement. L’équipe a invité les assistants à filmer de petites vidéos de leurs activités afin de les présenter lors de la cérémonie.

Les vidéos d’anciens assistants et de leurs activités présentes sur le site ont été montrées aux ALVE afin de leur donner des idées et des pistes pour la cérémonie de valorisation.

SEMINAIRE DE FORMATION DES ERAEI

Durant une matinée, la DAREIC a convié au rectorat les nouveaux Enseignants Référents pour l’Action Européenne et Internationale (ERAEI) et autres porteurs de projets pour une formation. Le double objectif de ce séminaire était d’une part, de les familiariser à leurs missions en leur présentant le cadre global et les politiques ministérielle, académique et européenne et d’autre part, de les former de façon efficace et interactive à la problématique du montage et de la gestion d’un projet.

Présentation des différentes missions de la DAREIC par la Déléguée Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération Catherine Ciserane

Ainsi, après leur avoir présentées les différentes missions de la DAREIC, les stagiaires ont été familiarisés aux principaux dispositifs permettant une mobilité européenne et internationale des élèves, mais aussi des enseignants et du personnel éducatif en général, à savoir : les actions clef KA1 (mobilité du personnel) et KA2 (partenariat stratégique) du programme Erasmus +, ainsi que les séjours linguistiques et culturels.

Présentation du dispositif Erasmus+

Les ateliers ont marqué le deuxième temps fort de ce séminaire. En effet, le personnel présent s’est réparti en groupes afin de se mettre en situation de : montage de projet Erasmus + ; de demande d’un ALVE ;  de mobilités collective et individuelle d’élèves. Un groupe de réflexion a aussi joué le jeu en élaborant le sommaire du vadémécum de l’ERAEI.

Ateliers de mise en situation

De manière générale, les ERAEI et autres porteurs de projet ont accueilli favorablement cette formation qui s’est montrée très enrichissante et interactive. Dorénavant dotés de ces bases, ils seront plus à même d’impulser, d’accompagner, et/ou de monter un projet de mobilité à l’étranger !

Visite d’une délégation canadienne du 16 au 20 janvier 2017

Durant une semaine, l’Académie de la Martinique a accueilli une délégation canadienne constituée de M. Michel ANGERS, maire de Shawinigan, « ville entrepreneuriale et 3ème pôle du numérique au Québec », ainsi que de M. Guy DUMAIS, Président du CIME, Comité International de l’Education Mauricien.

Cette rencontre était placée sous le signe de l’échange et dédiée à la concrétisation de partenariats entre les établissements scolaires de la région de la Mauricie au Québec et ceux de l’Académie de la Martinique, afin de favoriser la mobilité entre les deux territoires. Par ailleurs, les thèmes de entrepreneuriat chez les jeunes, du numérique éducatif ont été abordés. En effet, le numérique se veut porteur professionnellement, c’est pourquoi l’enjeu est d’intégrer des outils numériques dès la petite enfance.

Une visite de l’école maternelle « Les Abeilles » de Terre Sainville a permis à l’équipe pédagogique de présenter les travaux  de familiarisation des enfants aux outils numériques via les tablettes fournies par la ville. Ce fut, par ailleurs, l’occasion pour nos partenaires canadiens de se rendre compte de l’étroite articulation qui existe entre l’éducation nationale et les collectivités territoriales dans le déploiement du plan numérique éducatif.

Présentation de l’intégration du numérique dans les apprentissages à l’école maternelle les Abeilles (Fort-de-France)

Lors des visites en établissements scolaires, ces derniers nous ont fait part de leurs projets en cours ou déjà réalisés, autant à l’international que dans le numérique. Plusieurs perspectives d’échange ont alors été développées. Premièrement, la mobilité professorale : de nombreux professeurs ont exprimé leur intérêt à partir au Canada afin de s’enrichir de l’expertise pédagogique canadienne. Une proposition d’échange de bonnes pratiques dans les premier et second degrés a d’ailleurs été régulièrement soulignée au cours des visites.

Aussi, l’idée d’un lien entre le Québec et la Martinique sur la question du décrochage scolaire, dénommée « persévérance scolaire » au Québec, a également été un thème récurrent. Très intéressé par le programme « Micro lycée » du lycée professionnel Léopold Bissol visant à aider les élèves en situation de décrochage, M.DUMAIS a proposé d’étudier les besoins liés à la persévérance scolaire dans les deux territoires et d’intégrer le numérique dans ces programmes.

La deuxième partie de cet accueil a pris la forme de tables rondes sous l’égide des corps d’inspection du premier et du second degré. A cette occasion des échanges nourris ont eu lieu en présence des partenaires locaux.

Table ronde au LPO la Jetée
Table ronde au LGT Joseph Gaillard

Lors du salon de l’entreprise « Ose » à Madiana, M. ANGERS, le maire de Shawinigan, à l’invitation de la MAREE[1] a exposé le plan d’action qu’il a mis en place dans sa ville pour inciter les jeunes à entreprendre davantage. Ce concept, qu’il a exporté à Dunkerque et Bordeaux, repose sur le développement d’une communauté entrepreneuriale incluant l’école afin de développer des aptitudes et des habiletés en termes d’entrepreneuriat chez les jeunes. Ce programme a permis d’augmenter significativement le nombre de créations d’entreprise chez les 18-35 ans dans sa ville.

M. Angers au salon de l’entreprise « Ose », table ronde « Comment susciter l’esprit entrepreneurial chez les jeunes »
Rencontre avec les élus de la commission coopération de l’Espace Sud

Des échanges de bonnes pratiques ont  également eu lieu avec les responsables du CASNAV, dont les missions visent à faciliter l’accueil et l’intégration scolaires des élèves nouveaux arrivants et des jeunes voyageurs. Ils ont pu découvrir et apprécier le programme d’intégration des migrants intitulé « PANDA » pour « Population Accueillante des Nouveaux arrivants D‘ici et d’Ailleurs » mise en œuvre dans la ville de Shawinigan, et plus généralement le système mis en place par l’éducation québécoise pour l’arrivée des migrants.

Cette semaine fut riche en échanges tant professionnels que culturels. Cette visite sera suivie de celle des partenaires canadiens chargés de la concrétisation des pistes de travail et de collaboration ébauchées durant cette mission, à l’occasion du Salon FORMEO auquel ils participeront du 15 au 17 février 2017.

Lien vers le blog du Lycée Professionnel Place d’Armes : https://blogcdilpplacedarmes.wordpress.com/2017/01/24/projet-de-partenariat-mauricie-region-administrative-du-quebec-martinique/