SCIENCE IN SCHOOLS 2018

Les sciences dans les écoles élémentaires en anglais

L’Académie de la Martinique a accueilli du lundi 15 janvier au vendredi 19 janvier 2018 des professeurs-scientifiques britanniques dans le cadre du programme « SCIENCE IN SCHOOLS ». 

 

Ce programme du British Council France, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, est mis en œuvre sur l’ensemble du territoire français depuis 2005.

Des chercheurs, ingénieurs ou équipes universitaires venus du Royaume-Uni, conduisent des ateliers interactifs dans les établissements, sur une large gamme de sujets liés à la science. Ce dispositif permet aux élèves de pratiquer l’anglais en contexte spécifique tout en améliorant l’image qu’ils ont de la science et des chercheurs.

Pour animer les ateliers, deux équipes ont sillonné les routes et rencontré nos élèves et leurs enseignants, ainsi que les animateurs LVE, et référents maths/ sciences présents :

  • Katherine Bourne et Jack Bevan, deux jeunes scientifiques de l’Université de West of England à Bristol, ont animé des ateliers sur les éoliennes : les notions théoriques à connaître autour de l’énergie éolienne – son fonctionnement, sa production, sa conception. Les élèves ont ensuite fabriqué une éolienne à partir de matériaux de recyclage.
  • Deux chercheurs chevronnés de l’Université d’Hertfordshire, Alan Davies et Diane Crann, ont animé quant à eux un atelier intitulé « The Mathematics of Rainbows » (les mathématiques des arcs-en-ciel) pour montrer aux élèves les diverses images d’arcs-en-ciel de l’histoire et de l’art, aborder quelques-unes de leurs caractéristiques, et découvrir comment se forme géométriquement un arc-en-ciel au travers de ses propriétés mathématiques.

Les écoles concernées se situent à Schoelcher, Robert, Saint-Joseph, Sainte-Marie, Trinité, Fort-de-France, Case Pilote, Le Marin, Vauclin, Ducos, Rivière Salée, et Lamentin.

Lire la suite
Lundi 15 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • École Anse Madame A – Schoelcher (matin)

  • École de Batelière – Schoelcher (après-midi)

 

Atelier WIND TURBINE :

  • Ecole Constant Eudaric – Fort-De-France (matin)

 

L’équipe gagnante !

  • Ecole Saint Just Orville – Case Pilote (après-midi)

Mardi 16 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • Ecole Hector Sainte Rose – Robert (matin)

Alan explique aux élèves comment se forme un arc-en-ciel

  • Ecole De Pointe Lynch – Robert (après-midi)

Atelier WIND TURBINE :

  • Ecole Pérou – Marin (matin)

Relevé des performances des éoliennes de chaque groupe avec Megan, l’assistante de langue à l’école de Pérou au Marin

Katherine teste avec les différents groupes les éoliennes « imaginées », puis réalisées par nos « petits ingénieurs »

 

Une masterclass pour enseignants a également eu lieu le mercredi 17 janvier, au LP Léopold Bissol, au Lamentin.

Les enseignants ont eux-aussi mis la main à la pâte ! Profitant de la présence des scientifiques britanniques, l’Académie a permis à un peu plus d’une trentaine d’enseignants de disciplines diverses : Physique-Chimie, Sciences de la Vie et de la Terre et Technologie pour le second degré, et à une quarantaine de professeurs des écoles, de suivre des ateliers animés par ces scientifiques en anglais.

Près d’une quarantaine ont répondu présents et se sont montrés vivement intéressés tout au long de la matinée.

L’anglais n’a pas du tout été un obstacle aux échanges et la forte implication des enseignants, a montré les vertus d’une démarche « actionnelle » dans l’apprentissage, comme source réelle de motivation.

Le premier atelier portait sur les éoliennes. Comme les plus petits du primaire en début de semaine, les enseignants ont construit des éoliennes par petits groupes, ont testé leurs performances et ont concouru avec enthousiasme, pour obtenir le meilleur rendement électrique. La difficulté qu’ont eu les intervenants à clôturer les travaux de groupes, illustre bien l’engagement total de chacun.

Katherine et Jack, expliquant leur parcours scientifique et introduisant l’atelier sur les éoliennes

Au-delà des explications qui ont beaucoup enrichi la pratique et l’apprentissage des enseignants, il faut souligner, l’approche de la formation par l’amélioration continue, avec la série de tests successifs assortis de recommandations de la part des scientifiques, pour optimiser le rendement des éoliennes.

L’éolienne la plus performante était celle construite par le groupe composé des enseignants du premier degré.

Cet atelier a été suivi de présentations à fort contenu mathématique, animées par l’autre binôme de scientifiques, Diane et Allan. Outre la découverte de la série de décimales qui compose le nombre pi toujours par le jeu et l’observation, les enseignants ont été initié aux images anamorphiques et à leur découverte dans l’art et dans l’apprentissage des formes géométriques. Coups de ciseaux, colle, coloriages, rien n’était laissé au hasard pour découvrir le carré parfait, à partir d’une forme conique !

Alan Davies présentant les milliers de décimales du nombre Pi

La matinée s’est clôturée par la présentation de l’atelier sur les arcs en ciel. Magique !

Tous ont beaucoup apprécié cette belle expérience, dynamique et novatrice et c’est sûr, les participants ne regarderont plus nos magnifiques arcs-en-ciel de la même manière. Surtout, tous sont partis convaincus de la pertinence de l’éveil à l’intérêt scientifique par l’action ! Nombreux se sont aussi promis de continuer à progresser en anglais !

Jeudi 18 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • Ecole Henri Maurice – Saint Joseph (matin)

  • Ecole De Presqu’ile – Saint Joseph (après-midi)

Atelier WIND TURBINE :

  • Ecole René Verdier Beauville – Ducos (matin)

  • Ecole De Rivière Salée A – Rivière Salée (après-midi)

Vendredi 19 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • Ecole De Reculée – Sainte Marie (matin)

  • Ecole Ultima Vestris – Trinité (après-midi)

Atelier WIND TURBINE :

Ecole De Chateauboeuf – Fort-De-France (matin)

Les élèves de l’école de Châteauboeuf, attentifs aux explications des scientifiques

Quelques mots-clés pour comprendre comment se construit une éolienne

De l’idée à la conception

  • Ecole De Lamentin D, Place d’Armes – Lamentin (après-midi)

Cet événement a rencontré un vif succès auprès des 16 écoles concernées. Les 400 élèves, les 16 enseignants dans les classes, les animateurs LVE ainsi que les référents maths/sciences qui y ont participé en sont sortis ravis. Les enseignants qui étaient présents lors de la masterclass également. Le programme a bénéficié d’une couverture médiatique hors du commun : Martinique La 1ère , radio et télévision, ATV, RCI, France Antilles en ont rendu compte afin que la population partage cette belle expérience et soit mieux informée, des nombreuses actions de l’académie en direction des langues.

Réunion bilan à mi-parcours des Assistants de langue vivante étrangère (ALVE)

Une réunion entre les assistants de langue vivante étrangère et l’équipe de la DAREIC a eu lieu ce mardi 06 février 2018 au rectorat de Tartenson. Cette réunion, qui a regroupé presqu’une quarantaine d’assistants, visait à établir un premier bilan concernant leur immersion en Martinique et au sein de leurs établissements respectifs. Ce bilan à mi-parcours a ainsi permis d’identifier les difficultés rencontrées et de tenter d’y apporter les solutions les mieux adaptées. La réunion s’est déroulée en deux étapes.

 

Tout d’abord, elle a débuté avec la présentation des réponses au questionnaire que les ALVE avaient préalablement complété en ligne. Les participants ont pu s’exprimer librement afin de faire part de leur expérience ainsi que des difficultés qu’ils ont eu à surmonter depuis leur arrivée dans l’île. Les assistants de langue se sont prêtés au jeu et n’ont pas hésité à partager leurs points de vue et à proposer des solutions afin de remédier aux problèmes posés.

 

Puis, après ce temps de parole et d’échange, un travail en atelier s’est poursuivi avec quatre groupes d’assistants, un réunissant ceux du premier degré et les trois autres groupes, ceux des collèges et lycées Tous les ateliers regroupaient des assistants de différentes langues étrangères. Cette approche interlangue était voulue, car les échanges et préconisations découlant de ces travaux en atelier sont de bonnes pratiques transposables à tout apprentissage linguistique.

 

Ces ateliers ont permis des échanges constructifs entre assistants, sur leurs expériences personnelles et également sur les projets qu’ils ont eu l’occasion de mettre en place avec leurs classes ou encore qui sont en cours. Un rapporteur a ensuite été désigné dans chaque atelier afin de présenter un diaporama de restitution en grand groupe, sur les échanges réalisés en atelier.

 

Les assistants ont ainsi pu faire part de leurs méthodes de travail et découvrir aussi les projets de chacun, sources de nouvelles et riches idées. L’ensemble des groupes a manifesté une réelle implication en collaborant dans la bonne humeur.

 

La qualité et la diversité des projets en cours dans les classes, laisse présager de bien belles productions à présenter, lors  de la cérémonie de valorisation de stage des ALVE, qui doit se tenir vers la fin du mois d’avril 2018 !