30 ans d’Erasmus

L’année 2017 était placée sous le signe des célébrations européennes : 60 ans pour le Traité de Rome, qui jetait les bases de l’Union Européenne et 30 ans pour le programme de mobilité ERASMUS, dont ont bénéficié et continuent de profiter de nombreuses générations.

L’Université des Antilles, le Rectorat et l’EGC Martinique, ont mutualisé leur énergie pour organiser les festivités autour des 30 ans d’ERASMUS, en y joignant leurs partenaires, toujours engagés aux côtés de la jeunesse de la Martinique.

ERASMUS représente en effet pour nos jeunes, nos étudiants, nos enseignants, nos universitaires et nos personnels d’éducation, une opportunité unique d’étudier, d’enseigner, de découvrir d’autres pratiques, de se former grâce à des expériences d’immersion et de stages.
Lire la suite

Devenu ERASMUS + depuis 2014, après le regroupement de tous les dispositifs pour l’éducation, la formation et la jeunesse, ce programme compte aujourd’hui 33 pays participants et 168 pays partenaires issus du monde entier.

A cette occasion les participants ont pu découvrir la déclinaison du vaste programme ERASMUS au niveau local car ce sont des centaines de jeunes qui bénéficient de bourse de mobilité sortante.

 

Parce que l’Europe c’est aussi l’interculturalité et le multilinguisme, les « ambassadeurs » que sont les étudiants étrangers en mobilité entrante, ont invité les participants à découvrir leurs pays, leurs cultures et leurs langues.

En effet, le Campus international de l’Université accueille chaque année de nombreux étudiants Européens et a développé des partenariats avec des Universités dans le Monde.

Cette conférence a permis de mesurer les impacts positifs d’une mobilité bien préparée dans un parcours de vie grâce à des témoignages vivants de professionnels, d’élèves et d’étudiants.

Ces derniers ont mis l’accent sur les compétences en termes de savoir-faire plus axées sur l’employabilité accompagnée d’une conception citoyenne à travers l’apprentissage de valeurs, telles que l’intercompréhension linguistique et l’entente interculturelle avec « l’autre », dans leurs expériences de mobilité.

Enfin, les qualités et compétences relationnelles et comportementales exigées par le monde du travail, telles que l‘adaptabilité, la faculté de communiquer, de travailler en équipe, de faire preuve d‘initiative, d‘utiliser des informations, la capacité à utiliser les nouvelles technologies, à résoudre des problèmes, ainsi que l‘aptitude à l‘apprentissage ont été amplement évoquées et mises en exergue par les intervenants.

 

Des professionnels mettent en avant la plus-value de la mobilité !

 

 

Des témoignages de jeunes partis en mobilité internationale !