Tous les articles par webmestre dareic

Demande d’assistant de langue vivante étrangère : CIEP et ERASMUS + » pour la prochaine rentrée 2018-2019.

Demande d’assistant de langue vivante étrangère :

CIEP et ERASMUS + » pour la prochaine rentrée 2018-2019. 


Ci-joint la circulaire » Demande d’assistant de langue vivante étrangère : CIEP et ERASMUS + » pour la prochaine rentrée 2018-2019.

La date limite de retour des cahiers des charges est le 7 février 2018 pour les assistants du CIEP, et 15 avril 2018 pour les assistants Erasmus + via la procédure en ligne indiquée.
Enseignement primaire :

Les écoles souhaitant bénéficier de la présence d’un assistant CIEP en 2018-2019 devront renseigner avec soin le cahier des charges suivant : ..\cahier des charges primaire 2018-2019.doc

Enseignement secondaire :

Les établissements souhaitant bénéficier de la présence d’un assistant CIEP en 2018-2019 devront renseigner avec soin le cahier des charges suivant : ..\cahier des charges secondaire 2018-2019.doc

Les cahiers des charges CIEP seront scrupuleusement renseignés par l’ensemble des enseignants amenés à travailler avec un assistant de langue en laissant apparaître à la fois de bonnes conditions d’accueil ainsi qu’un projet pédagogique structuré et nourri.

Ils feront l’objet d’une analyse attentive par la commission d’affectation composée des Corps d’inspection, de la DP et de la DAREIC. Ils feront l’objet d’une analyse attentive par la commission d’affectation composée des Corps d’inspection, de la DP et de la DAREIC.

Financements mobilisés pour 2017-2018

Les subventions accordées pour 2017-2018 s’élèvent à :

 

Fonds Erasmus + : 1 168 000 euros

  • 258 000 euros pour le consortium de l’enseignement scolaire (CESAMME) incluant 75 personnels de l’académie (1er degré, LPO, CIO, rectorat)

 

  • 195 000 euros pour le consortium de l’enseignement professionnel (Eras’Pro Martinique) incluant plus de 70 élèves et personnels

 

  • Par ailleurs, ce sont 715 000 euros de subvention Erasmus + qui ont été accordés aux établissements du second degré que la DAREIC accompagne tant dans la mobilisation que dans la gestion de ces fonds communautaires.
Lire la suite
Fonds ministériels :30 688 euros

 

  • 5 000 euros pour la coopération franco-canadienne

 

  • 5 688 euros pour la coopération franco-américaine

 

  • 10 000 euros pour le projet intitulé  » le numérique au service des partenariats internationaux »

 

  • 10 000 euros pour l’accueil de scientifiques anglais dans les écoles du 1er degré via le British Council

 

 

Fonds locaux : 526 300 euros

 

  • FEBECS : Fonds d’échange à but éducatif, sportif et culturel géré par la DJSCS pour la préfecture : 26 300 euros

 

  • CTM : environ 500 000 euros pour le moment

 

 

Soit un total d’environ 1 724 988 euros à ce jour

Le réseau des ERAEI

Enseignants Référents pour l’Action Européenne et Internationale

Lors de l’assemblée générale de rentrée du vendredi 1er septembre 2017, les ERAEI ont profité d’un temps de parole pour :

  • Sensibiliser et informer les personnels des établissements sur le rôle de la DAREIC ;
  • Susciter l’envie aux collègues de devenir des porteurs de projets et donc de s’impliquer à titre personnel et/ou avec leurs classes dans des projets de mobilité (virtuelle et physique) et de coopération éducative ;
  • Effectuer un bilan de l’action internationalede leurs établissements voire d’en tracer les perspectives.

L’ERAEI est celui qui :

  • Coordonne et assure le suivi de la politique et des actions européennes et internationales dans son établissement scolaire ;
  • Conseille le chef d’établissement pour la mise en œuvre et le suivi du volet international du projet d’établissement ;
  • Représente le point de contact et le référent dans l’établissement pour les élèves et enseignants désireux de s’investir dans un projet éducatif européen et international ;
  • Anime et facilite tout projet de mobilité, d’échange, de visite ou de partenariat international ;
  • Informe l’équipe pédagogique des moyens et dispositifs disponibles pour créer un projet d’ouverture européenne et internationale ;
  • Accompagne les projets retenus.

 

SCIENCE IN SCHOOLS 2018

Les sciences dans les écoles élémentaires en anglais

L’Académie de la Martinique a accueilli du lundi 15 janvier au vendredi 19 janvier 2018 des professeurs-scientifiques britanniques dans le cadre du programme « SCIENCE IN SCHOOLS ». 

 

Ce programme du British Council France, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, est mis en œuvre sur l’ensemble du territoire français depuis 2005.

Des chercheurs, ingénieurs ou équipes universitaires venus du Royaume-Uni, conduisent des ateliers interactifs dans les établissements, sur une large gamme de sujets liés à la science. Ce dispositif permet aux élèves de pratiquer l’anglais en contexte spécifique tout en améliorant l’image qu’ils ont de la science et des chercheurs.

Pour animer les ateliers, deux équipes ont sillonné les routes et rencontré nos élèves et leurs enseignants, ainsi que les animateurs LVE, et référents maths/ sciences présents :

  • Katherine Bourne et Jack Bevan, deux jeunes scientifiques de l’Université de West of England à Bristol, ont animé des ateliers sur les éoliennes : les notions théoriques à connaître autour de l’énergie éolienne – son fonctionnement, sa production, sa conception. Les élèves ont ensuite fabriqué une éolienne à partir de matériaux de recyclage.
  • Deux chercheurs chevronnés de l’Université d’Hertfordshire, Alan Davies et Diane Crann, ont animé quant à eux un atelier intitulé « The Mathematics of Rainbows » (les mathématiques des arcs-en-ciel) pour montrer aux élèves les diverses images d’arcs-en-ciel de l’histoire et de l’art, aborder quelques-unes de leurs caractéristiques, et découvrir comment se forme géométriquement un arc-en-ciel au travers de ses propriétés mathématiques.

Les écoles concernées se situent à Schoelcher, Robert, Saint-Joseph, Sainte-Marie, Trinité, Fort-de-France, Case Pilote, Le Marin, Vauclin, Ducos, Rivière Salée, et Lamentin.

Lire la suite
Lundi 15 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • École Anse Madame A – Schoelcher (matin)

  • École de Batelière – Schoelcher (après-midi)

 

Atelier WIND TURBINE :

  • Ecole Constant Eudaric – Fort-De-France (matin)

 

L’équipe gagnante !

  • Ecole Saint Just Orville – Case Pilote (après-midi)

Mardi 16 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • Ecole Hector Sainte Rose – Robert (matin)

Alan explique aux élèves comment se forme un arc-en-ciel

  • Ecole De Pointe Lynch – Robert (après-midi)

Atelier WIND TURBINE :

  • Ecole Pérou – Marin (matin)

Relevé des performances des éoliennes de chaque groupe avec Megan, l’assistante de langue à l’école de Pérou au Marin

Katherine teste avec les différents groupes les éoliennes « imaginées », puis réalisées par nos « petits ingénieurs »

 

Une masterclass pour enseignants a également eu lieu le mercredi 17 janvier, au LP Léopold Bissol, au Lamentin.

Les enseignants ont eux-aussi mis la main à la pâte ! Profitant de la présence des scientifiques britanniques, l’Académie a permis à un peu plus d’une trentaine d’enseignants de disciplines diverses : Physique-Chimie, Sciences de la Vie et de la Terre et Technologie pour le second degré, et à une quarantaine de professeurs des écoles, de suivre des ateliers animés par ces scientifiques en anglais.

Près d’une quarantaine ont répondu présents et se sont montrés vivement intéressés tout au long de la matinée.

L’anglais n’a pas du tout été un obstacle aux échanges et la forte implication des enseignants, a montré les vertus d’une démarche « actionnelle » dans l’apprentissage, comme source réelle de motivation.

Le premier atelier portait sur les éoliennes. Comme les plus petits du primaire en début de semaine, les enseignants ont construit des éoliennes par petits groupes, ont testé leurs performances et ont concouru avec enthousiasme, pour obtenir le meilleur rendement électrique. La difficulté qu’ont eu les intervenants à clôturer les travaux de groupes, illustre bien l’engagement total de chacun.

Katherine et Jack, expliquant leur parcours scientifique et introduisant l’atelier sur les éoliennes

Au-delà des explications qui ont beaucoup enrichi la pratique et l’apprentissage des enseignants, il faut souligner, l’approche de la formation par l’amélioration continue, avec la série de tests successifs assortis de recommandations de la part des scientifiques, pour optimiser le rendement des éoliennes.

L’éolienne la plus performante était celle construite par le groupe composé des enseignants du premier degré.

Cet atelier a été suivi de présentations à fort contenu mathématique, animées par l’autre binôme de scientifiques, Diane et Allan. Outre la découverte de la série de décimales qui compose le nombre pi toujours par le jeu et l’observation, les enseignants ont été initié aux images anamorphiques et à leur découverte dans l’art et dans l’apprentissage des formes géométriques. Coups de ciseaux, colle, coloriages, rien n’était laissé au hasard pour découvrir le carré parfait, à partir d’une forme conique !

Alan Davies présentant les milliers de décimales du nombre Pi

La matinée s’est clôturée par la présentation de l’atelier sur les arcs en ciel. Magique !

Tous ont beaucoup apprécié cette belle expérience, dynamique et novatrice et c’est sûr, les participants ne regarderont plus nos magnifiques arcs-en-ciel de la même manière. Surtout, tous sont partis convaincus de la pertinence de l’éveil à l’intérêt scientifique par l’action ! Nombreux se sont aussi promis de continuer à progresser en anglais !

Jeudi 18 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • Ecole Henri Maurice – Saint Joseph (matin)

  • Ecole De Presqu’ile – Saint Joseph (après-midi)

Atelier WIND TURBINE :

  • Ecole René Verdier Beauville – Ducos (matin)

  • Ecole De Rivière Salée A – Rivière Salée (après-midi)

Vendredi 19 janvier 2018

Atelier RAINBOWS :

  • Ecole De Reculée – Sainte Marie (matin)

  • Ecole Ultima Vestris – Trinité (après-midi)

Atelier WIND TURBINE :

Ecole De Chateauboeuf – Fort-De-France (matin)

Les élèves de l’école de Châteauboeuf, attentifs aux explications des scientifiques

Quelques mots-clés pour comprendre comment se construit une éolienne

De l’idée à la conception

  • Ecole De Lamentin D, Place d’Armes – Lamentin (après-midi)

Cet événement a rencontré un vif succès auprès des 16 écoles concernées. Les 400 élèves, les 16 enseignants dans les classes, les animateurs LVE ainsi que les référents maths/sciences qui y ont participé en sont sortis ravis. Les enseignants qui étaient présents lors de la masterclass également. Le programme a bénéficié d’une couverture médiatique hors du commun : Martinique La 1ère , radio et télévision, ATV, RCI, France Antilles en ont rendu compte afin que la population partage cette belle expérience et soit mieux informée, des nombreuses actions de l’académie en direction des langues.

Réunion bilan à mi-parcours des Assistants de langue vivante étrangère (ALVE)

Une réunion entre les assistants de langue vivante étrangère et l’équipe de la DAREIC a eu lieu ce mardi 06 février 2018 au rectorat de Tartenson. Cette réunion, qui a regroupé presqu’une quarantaine d’assistants, visait à établir un premier bilan concernant leur immersion en Martinique et au sein de leurs établissements respectifs. Ce bilan à mi-parcours a ainsi permis d’identifier les difficultés rencontrées et de tenter d’y apporter les solutions les mieux adaptées. La réunion s’est déroulée en deux étapes.

 

Tout d’abord, elle a débuté avec la présentation des réponses au questionnaire que les ALVE avaient préalablement complété en ligne. Les participants ont pu s’exprimer librement afin de faire part de leur expérience ainsi que des difficultés qu’ils ont eu à surmonter depuis leur arrivée dans l’île. Les assistants de langue se sont prêtés au jeu et n’ont pas hésité à partager leurs points de vue et à proposer des solutions afin de remédier aux problèmes posés.

 

Puis, après ce temps de parole et d’échange, un travail en atelier s’est poursuivi avec quatre groupes d’assistants, un réunissant ceux du premier degré et les trois autres groupes, ceux des collèges et lycées Tous les ateliers regroupaient des assistants de différentes langues étrangères. Cette approche interlangue était voulue, car les échanges et préconisations découlant de ces travaux en atelier sont de bonnes pratiques transposables à tout apprentissage linguistique.

 

Ces ateliers ont permis des échanges constructifs entre assistants, sur leurs expériences personnelles et également sur les projets qu’ils ont eu l’occasion de mettre en place avec leurs classes ou encore qui sont en cours. Un rapporteur a ensuite été désigné dans chaque atelier afin de présenter un diaporama de restitution en grand groupe, sur les échanges réalisés en atelier.

 

Les assistants ont ainsi pu faire part de leurs méthodes de travail et découvrir aussi les projets de chacun, sources de nouvelles et riches idées. L’ensemble des groupes a manifesté une réelle implication en collaborant dans la bonne humeur.

 

La qualité et la diversité des projets en cours dans les classes, laisse présager de bien belles productions à présenter, lors  de la cérémonie de valorisation de stage des ALVE, qui doit se tenir vers la fin du mois d’avril 2018 !

Mission 2017-2018 du Collège Laflèche

Le Collège Laflèche, établissement d’enseignement supérieur privé au Canada, poursuit sa démarche de rayonnement sur le territoire martiniquais. Avec maintenant des relations de partenariat avec le Lycée Bellevue, le LPO La Jetée et le Lycée Nord Caraïbe, le Collège Laflèche désire favoriser le partage d’expertise grâce à un réseau de partenaires.

 

Le Laflèche a une politique internationale qui mise sur l’internationalisation de la formation en intégrant les dimensions internationale, interculturelle et citoyenne dans ses programmes et dans les activités non créditées. C’est dans le cadre de cette politique que le Laflèche est membre de la Table régionale de l’Éducation de la Mauricie (TREM), qui fait partie de la convention de partenariat de l’académie de la Martinique. Le Laflèche accueille déjà des étudiants martiniquais provenant du Lycée Frantz Fanon, du Lycée Montgérald et de la Cité Scolaire Adventiste Rama.
Lire la suite

Mme Kassie-Fang Laliberté est l’ambassadrice du Laflèche pour la mission 2017-2018 dans les Antilles françaises. Elle sera en Martinique jusqu’au 1ermars 2018 afin de promouvoir les études au Québec et au Laflèche et elle sera présente au Salon FORMÉO qui se déroulera du 21 au 23 février 2018. Elle sera disponible à rencontrer les chefs d’établissement, les organismes, les élèves et les parents qui sont intéressés par la formation offerte au Laflèche, qui se démarque par la qualité d’enseignement, la proximité et la disponibilité du personnel enseignant et non enseignant et l’encadrement personnalisé à chaque étudiant.

 

Les programmes offerts au Laflèche sont ouverts aux étudiants de première, terminale et qui ont terminé leur Bac. À titre d’étudiant international, l’étudiant recevra une bourse de 2000 $ en s’inscrivant dans un programme préuniversitaire de deux ans ou une bourse de 500$ s’il s’inscrit dans un programme technique de trois ans qui conduit au diplôme de technicien supérieur.

 

Les programmes ouverts aux étudiants internationaux sont :

 

  1. Dans le préuniversitaire (2 ans, tremplin pour poursuivre des études supérieures à l’université) :

– Sciences de la nature

– Sciences humaines, également offert en option bilingue

 

  1. Pour les filières techniques (3 ans, accès direct au marché du travail ou pour poursuivre des études supérieures) :

– Éducation à l’enfance

– Éducation spécialisée (formule intensive à l’hiver)

– Gestion et intervention en loisir

– Archives médicales

– Tourisme

– Gestion hôtelière et de restauration (2 diplômes en 3 ans)

– Commercialisation de la mode

 

Les établissements désireux d’accueillir la chargée de mission et ambassadrice du Collège LAFLECHE peuvent la contacter directement à :

kassie-fang.laliberte@clafleche.qc.ca ou par téléphone au 0690 28 58 47.

 

Nous lui souhaitons la bienvenue et un fructueux séjour en Martinique !

Science in School : des scientifiques anglais dans les écoles primaires !

L’Académie en partenariat avec le British Council propose aux écoles une action inédite et innovante associant l’apprentissage des sciences et de l’anglais grâce à la mobilisation de la subvention de 10 000 euros obtenue du ministère.

En effet, le British Council en France travaille en partenariat avec le ministère de l’Education nationale depuis 2005 pour mettre en place le programme « Science in Schools » sur l’ensemble du territoire français. Des chercheurs ou des équipes universitaires du Royaume-Uni conduisent des séances animées dans les établissements scolaires, sur toute une gamme de sujets liés à la science.

C’est en étroite collaboration que la DAREIC et les inspecteurs en charge des missions sciences et langues vivantes organisent l’accueil et le déploiement de deux équipes de scientifiques anglais dans nos écoles du 15 au 19 janvier 2018. Elles animeront dans 16 classes des 10 circonscriptions des ateliers du style « main à la pâte ».
Lire la suire

Plusieurs critères ont présidé aux choix des écoles :

  • Couverture territoriale équitable avec minimum une école par circonscription
  • Itinéraire géographique cohérent afin de faciliter le déplacement des scientifiques
  • Repérage d’enseignants/classes dynamiques impliqués dans des projets LV avec des élèves ayant ou tendant vers le niveau A1
  • Présence de ressources : CPC/ ALVE/Référents sciences

Ainsi, plus de 400 élèves du niveau A1 en anglais bénéficieront de ces ateliers. Le programme de l’intervention alterne expériences pratiques et ludiques et des présentations interactives en anglais autour des thèmes suivants :

  1. « The Mathematics of Rainbows »: la formation des arcs-en-ciel (circonscriptions du Nord et du Centre)

 

  1. « Build a wind turbine and charge a phone »: construire une éolienne et charger un téléphone portable (circonscriptions du Centre et du Sud)

Une couverture médiatique de cette opération devra être assurée tel que le stipule les termes de la convention signée entre le Rectorat et le British Council.

C’est dans ce cadre et dans la continuité de la liaison école/collège qu’un atelier est proposé aux professeurs des écoles volontaires, aux CPC maths/sciences et aux animateurs maths / sciences ainsi qu’aux professeurs de physique-chimie, SVT, technologie le mercredi 17 janvier 2018, de 8h à 12h (Salle C139 du LP BISSOL). Ils participeront à des ateliers d’environ 1h30 menés par les scientifiques britanniques, en lien notamment avec la formation des arcs-en-ciel, l’énergie éolienne, ou encore le chiffre pi.

Vous serait-il possible tel qu’indiqué dans la convention (en p/j) d’accueillir ces équipes à l’occasion du lancement des ateliers le lundi 15 janvier 2018 à 8h30 ?

ERASPRO

ERASMUS + ET LES LYCEES PROFESSIONNELS

Le programme Erasmus+ propose des bourses pour des mobilités de stage des élèves et des mobilités de formation des personnels de l’enseignement professionnel.

 

La date limite de soumission des candidatures pour le programme 2018 est fixée au

1er février 2018.

 

Le GIP-FCIP a porté sur le programme 2017 un consortium qui regroupe 3 lycées professionnels et a obtenu 75 bourses élèves et 12 accompagnateurs pour un montant total de 195 436 €. Ce en réponse aux difficultés d’obtention de bourses sur la ligne « Enseignement professionnel » très fortement sollicitée au niveau national.

Aussi, la mise en place d’un consortium permet de favoriser l’obtention des bourses et surtout d’alléger la gestion administrative et financière du programme pour les établissements.

 

Il est possible de reconduire le consortium Eraspro suite à l’expression de ce besoin par certains établissements et de solliciter sur le programme 2018 des bourses pour les lycées professionnels de l’académie si vous y adhérez.

 

Pour cela il convient de confirmer votre intérêt pour le consortium par mail au plus tard le 12 janvier 2018 en nous précisant la personne référente avec qui le projet sera monté et conçu en fonction des besoins repérés de chaque établissement.

La signature du mandat joint est à prévoir (cf p/j).

 

Les activités des consortia CESAMME et ERASPRO

 

L’Académie de la Martinique a obtenu la validation de 2 consortia portés par le GIP-FCIP et coordonnés par la DAREIC afin d’accompagner les mobilités formatrices en Europe pour un montant d’environ 400 00 euros

CESAMME : le Consortium de l’Enseignement Scolaire de l’Académie de la Martinique pour des Mobilités Européennes permet aux personnels du premier degré de bénéficier de bourses de mobilité afin de se former et de s’inspirer des bonnes pratiques européennes dans les domaines variés des langues vivantes, du développement durable, de l’accompagnement élèves à besoins éducatifs particuliers….

ERASPRO : le Consortium regroupant les LP Place d’Armes du Lamentin, Raymond Néris du Marin et LP Aliker de Fort-de-France vise à favoriser la mobilité des 75 élèves de la formation professionnelle en les plaçant dans les entreprises européennes d’Espagne, d’Angleterre et de la Hollande afin qu’ils effectuent leur période de formation en milieu professionnel (PFMP)

A ce titre, les membres des consortia CESAMME  et ERASPRO étaient réunis ce mercredi 10 janvier 2018 au LGT Joseph Gaillard de Fort-de-France dans le but de déterminer les orientations futures concernant la dynamique de mobilité dans l’académie.

Pour permettre cela, 4 ateliers de travail ont été mis en place afin de favoriser une meilleure connaissance mutuelle entre les membres du 1er et du second degré . Les ateliers étaient les suivants :

  • La cellule logistique & technique,
  • La cellule communication,
  • La cellule dissémination, mutualisation & ressources pédagogiques,
  • La cellule évaluation

Les membres des cellules ont pu travailler et avancer ensemble dans la cohésion, ce qui a permis de favoriser une fructueusecollaboration. Une prochaine rencontre sera organisée pour ainsi faire le point et évaluer la bonne mise en œuvre du travail effectué en amont.

Cellule communication

 

Cellule dissémination, mutualisation & ressources pédagogiques

Bonne Année 2018

 » Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux » 

Marcel Proust

« Le dialogue véritable suppose la reconnaissance de l’autre à la fois dans son identité et dans son altérité ».

L’équipe de la DAREIC