Archives de catégorie : Actualités Caraïbe/Amériques

Projet d’ouverture sur l’international

Projet d’ouverture sur l’international au Lycée Montgérald avec 3 lycées d’Alaska
sur la plateforme EDMODO

 

 

Deux enseignantes du lycée Montgérald au Marin (académie de Martinique), Mme Bernard Laurence et Mme Saé Nadia, ont impliqué 5 classes de seconde et une classe de première dans ce projet d’ouverture sur l’international.

Depuis l’année scolaire 2013-2014, le lycée Montgérald est en partenariat virtuel sur Edmodo avec un lycée d’Anchorage en Alaska (USA). Cette année, ce projet s’est agrandi, puisque 2 autres lycées de Juneau nous ont rejoint sur cet espace virtuel.

L’année 2014-2015 apporte une dimension nouvelle au projet virtuel puisque nous avons
physiquement rencontré les partenaires d’Alaska lors de leur venue en Martinique en Mars 2015.

DU VIRTUEL AU RÉEL

Le 20 Mars 2015 les élèves de Mme Saé ont organisé une grande fête pour accueillir au lycée Montgérald 8 de nos amis d’Alaska (7 jeunes et 1 enseignante).
Ils ont fait découvrir la richesse culinaire de la Martinique autour d’un grand buffet. Vêtus de costumes traditionnels, plusieurs élèves de seconde E ont présenté danses,
chants, et poèmes. Le groupe de musique du Lycée Montgérald assurait l’ambiance musicale de ce grand moment de partage.
Les élèves de 1e L LVA ont ensuite accompagné les partenaires d’Alaska à
une sortie Kayak à Anse Michel pour explorer la faune et la flore de la
mangrove.

LES PERSPECTIVES

Les expérimentations de l’année 2014-2015 révèlent que l’ouverture internationale via Edmodo a facilité le tissage de liens inter-personnels et inter-culturels. La liberté accordée aux élèves sur un groupe informel est un facteur de motivation.
Le partenariat avec les 3 enseignantes en Alaska à Anchorage et Juneau sera poursuivi en 2015-2016.

Anchorage prévoit d’organiser un voyage en Martinique en 2016 et Juneau prévoit de revenir en 2017.

Pour lire tout l’article voir ici.

“On the Way to Barbados”

Le premier projet de mobilité du Lycée Professionnel Régional de Dillon a été mené à son terme cette année scolaire 2014-2015. En effet, un séjour linguistique et culturel, que les apprenants de la classe de 1ère Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration ont eux-mêmes baptisé “On the Way to Barbados”, a eu lieu 18 au 27 avril 2015. Le projet a émergé dès le mois de septembre 2014.

Les points forts ont heureusement permis de mener à bien cette action : une volonté affirmée du Proviseur d’impulser une politique en ce sens, comme le Projet d’Établissement le confirme, un professeur d’anglais extrêmement motivé, qui travaille en collaboration avec le professeur-documentaliste, impliqué, qui est également référent-culture et enseignant référent à l’action européenne et internationale depuis décembre 2012. Par ailleurs, cette année, l’établissement a pu accueillir une assistante d’anglais barbadienne.

Séjour-Barbade1

La remise des prix, appelé Must dans l’établissement, aura lieu le samedi 27 juin et sera l’occasion de valoriser le séjour réalisé auprès de la communauté scolaire.

Les élèves sont unanimes : prolonger l’échange par une période de formation en milieu professionnel serait intéressant et utile à leur formation.

C’est le projet du Professeur Principal de la classe 2nde Baccalauréat professionnel Gestion-Administration de cette année, entouré de son équipe.

Séjour linguistique et culturel à la Dominique

Du 9 au 14 février 2015 les élèves de première et de terminale du lycée Montgérald qui étudient la langue créole ont été à la rencontre de leurs correspondants dominiquais du Pierre-Charles Secondary School, au sud-est de la Dominique à Grand-Baie, après une correspondance de 4 mois via le net.

Dominique1

Dès leur arrivée, les élèves du lycée Montgérald ont été chaleureusement accueillis et pris en charge par leurs correspondants. Toutes les matinées du mardi au jeudi, ils ont assisté aux différents cours et découvert un système scolaire et des démarches pédagogiques différents.

Dominique2

 

Equipe encadrante accompagnée des enseignants dominiquais responsables du projet  et du chef d’établissement

Pour lire le bilan complet de ce séjour linguistique et culturel, voir ici.

Salon du Lycéen et de la Jeunesse 2015

La 22ème édition du Salon de l’Orientation du Lycéen et de la Jeunesse de la Martinique a eu lieu au Stade Pierre Aliker de Fort de France.

En effet, les 26,27 et 28 février 2015 s’est tenu ce rendez-vous annuel de l’éducation piloté par la Région et l’Académie de la Martinique . Il s’agissait d’offrir non seulement aux lycéens mais aussi à l’ensemble des jeunes en construction d’un parcours d’orientation et de formation un large espace où des professionnels de filières variées ont pu les informer et les guider.

Ce salon a accueilli plus de 200 exposants parmi lesquels des internationaux. En effet, un stand de 420m² a été dédié à l’International. La Délégation Académique Aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération a occupé ce stand aux côtés de partenaires locaux investis dans la mobilité et ceux de la Caraïbe (Trinidad, Porto Rico, Sainte-Lucie)  d’Europe (Royaume Uni) et des Amériques (Canada, Brésil).

International

Des représentants de Sainte Lucie, Trinidad et Tobago, Porto Rico, Brésil, Barbade et Canada ont pu informer les jeunes sur les possibilités qui s’offraient à eux dans ces pays.

20150227-Salon-du-lycéen-(2

 Trinidad et Tobago et Porto Rico

Les stands des partenaires québécois ont connu une grande affluence car nombreux sont les jeunes Martiniquais qui ont manifesté un vrai intérêt  pour la poursuite de leurs études au Canada.

20150227-Salon-du-lycéen-35

 Canada

SainteLucie

 Sainte Lucie

Le Brésil représenté par deux institutions que sont le SENAI Pará, la plus grande institution privée d’enseignement professionnel du Brésil  et l’Institut Euvaldo Lodi qui promeut  la formation professionnelle et l’interaction entre entreprises et centres de connaissance a remporté un franc succès tant au niveau des lycéens, que des jeunes non scolarisés. En effet, leur offre de formations professionnalisantes et de stages variés dans les domaines entre autres de l’alimentation, du textile, du cuir,du bois a recueilli l’adhésion d’une centaine de visiteurs.

20150227-Salon-du-lycéen36 Brésil

Le stand de la DAREIC, a été fréquenté par plusieurs centaines de jeunes âgés de 14 à 30 ans, seuls ou accompagnés de leurs parents, pour s’informer sur les opportunités de formations et de stages à l’étranger.

20150227-Salon-du-lycéen-(5

L’ensemble des partenaires internationaux présents à cette 22ème édition du Salon du Lycéen et de la Jeunesse a manifesté une grande satisfaction et les projets de mobilité pour formation, stage ou études devraient émerger en nombre.

 

Le projet « Science in schools » – Semaine dédiée à la sécurité énergétique

Durant la semaine 24-28 novembre 2014, Katrina Adam et Jennifer Norris, chercheuses du Centre d’études doctorales sur les Technologies pauvres en carbone, au sein de la Faculté d’Ingénierie de l’Université de Leeds, ont organisé pour les élèves de 9 établissements martiniquais, dont 2 collèges et 7 lycées, des ateliers sur la thématique de l’énergie. Plus de 200 élèves ont bénéficié de ces ateliers. Leur intervention a consisté en  des exercices interactifs, en anglais, autour du thème de l’énergie : d’où elle vient, quels sont les problèmes qui entourent sa production actuelle, que peut-on faire pour en réduire sa consommation ?…

Chaque session a duré environ 3 heures et a permis aux élèves d’allier l’apprentissage scientifique lié au thème de l’énergie avec la pratique de la langue anglaise, en ayant pour objectif de les encourager  à réfléchir sur les problématiques liées à  l’énergie au regard de des actes quotidiens qu’ils posent . Les élèves se sont impliqués activement dans toutes les activités proposées :

–          Un quiz ayant pour but de les faire réfléchir sur l’utilisation de l’énergie dans leur vie quotidienne ainsi que sur les habitudes qui contribuent au réchauffement de la planète ;StJoseph3   –          Un exercice interactif sur les émanations de carbone des différents pays sur la planète;StJoseph6 StJoseph4 –          Un exercice complexe concernant les énergies renouvelables où chaque équipe représentait un pays.StJoseph7 StJoseph8 StJoseph5 Ces ateliers ont été très apprécié par les élèves et les professeurs qui ont tous plaidé en faveur de la reconduite du programme Science in Schools!StJoseph9

Interview de Katrina Adam :

1. Which are your impressions about the experience in Martinique?

It was a really valuable experience for me, and I really hope that it was as valuable for the participants in Martinique. Being on the island in schools for a week opened my eyes to a different perspective on the issues we were presenting, and I was blown away by the enthusiasm and hospitality of everybody we met, whether school children, teachers, representatives from DAREIC or the academy. I have already recommended to others that they should apply for the « Science in Schools » programme, and if they are lucky enough to be asked to go to Martinique they will have an amazing time. If I could change just one thing it would be that we were able to stay for longer and explore the island a little bit more.

2. Do you think that the pupils and/or teachers have difficulties to understand your instructions in English?

This varied. In some schools, both children and teachers had excellent English, and were able to quickly grasp instructions, and get on with the activities. In these schools the discussions prompted by the activities were extensive, and really added value to the sessions. However, even in schools where the level of English comprehension was slightly lower, we found that the activities were easily adaptable, and students were still able to grasp the key ideas. Some of the more complicated instructions needed several attempts to explain, but we usually managed to get there in the end. Translation was always a last resort, and very rarely required.

3. What do you think about the pupil’s attitude during your workshops?

Without exception the children were really enthusiastic, and after overcoming their initial shyness about conducting the session in English, they all tried really hard to communicate and complete all the activities. We had absolutely no behaviour issues during the week, with all the students getting really involved as the sessions went on. At times it was difficult to stop them!

4. What do you think about the teachers’ attitude during your workshops?

The teachers were really supportive of the activities in all the schools we visited. Some teachers observed, whereas others played a more active role. We found that sessions were enhanced where the teachers got more involved, perhaps prompting the students to think about issues in Martinique that we would not have identified otherwise. In addition, we felt that when the Science teachers were present they were able to help the students with some of the ideas we were discussing.

5. What do you think about the DAREIC team organization? Have they been helpful to you? In which terms?

We cannot fault the organisation of the DAREIC team. We had all the information we needed, and were looked after extremely well by all the representatives we met, both in schools and for other unexpected issues. We can’t thank you enough for the support you gave us, and you are a big part of why we would encourage other to apply. Specifically, the support by DAREIC in the classrooms, helping to translate and stepping in when the teachers were a little more reticent was a big part of why the sessions ran well, as well as supporting us through our nervousness in the first few sessions, and reassuring us of the culture and encouraging us to relax!!

6. Which aspects could be improved if we organize a new “Science in schools” experience next year in Martinique?

Very little could be improved upon, but perhaps once you know who is coming some direct contact in advance from DAREIC to the visitors would be valuable, and reassuring before departure. Once on the island everything was taken care of and really well organised, but we knew relatively little in advance of the trip (I think this is more to do with the British Council rather than DAREIC)! There really was very little more you could have done to help our trip go so smoothly.

Interview de Jennifer Norris :

1. Which are your impressions about the experience in Martinique?

Martinique is a beautiful island in the Caribbean, yet still feels distinctly like mainland France. I had a wonderful experience teaching our workshop over there and was very impressed by the level of both scientific and linguistic understanding of the students. Even where their English level was lower, they did not get frustrated and give up, they kept trying, it was really heart-warming. It was really interesting for me to see how the young people on an island viewed climate change and the possible solutions – some suggesting that renewable energy from wind would be of detriment to their island’s aesthetics and could hurt the economy through a lack of tourism. This is really in-depth thinking and shows a good understanding of the pros and cons of various energy generation techniques.

2. Do you think that the pupils and/or teachers have difficulties to understand your instructions in English?

I think it really varied between schools. They all tried very hard, which is all we could ask for. It just meant we had to rephrase our sentences in simpler English sometimes until it was accessible to them.

3. What do you think about the pupil’s attitude during your workshops?

Most of the time they were very well behaved and enthusiastic. I could tell that most of them were really interested and wanted to try really hard. They seemed to appreciate a bit of a shake-up in the style of teaching from us.

4. What do you think about the teachers’ attitude during your workshops?

The workshops worked best when the teachers got involved in the activities, but didn’t talk over us. Mostly they were great. The teacher’s in the Tuesday morning classes were really interested and joined in with the discussions.

5. What do you think about the DAREIC team organization? Have they been helpful to you? In which terms?

I think all the people from DAREIC that we met were amazing. I think they looked after us really well – shepherding us Brits around so that we didn’t get lost. I really appreciate all that DAREIC did for us on our trip and I hope that we will meet again soon.

6. Which aspects could be improved if we organize a new “Science in schools” experience next year in Martinique?

I think having more direct contact with DAREIC before we arrived would have been useful so that we knew more about the schools before arrival. However, I wouldn’t change anything else. It was an amazing experience and I was very sad to leave.

L’opération « Science in schools » a remporté un franc succès !

Semaine dédiée à l’astronomie

Durant la semaine du 17 au 21 novembre 2014, Miles Hudson, spécialiste britannique de l’éducation en sciences physiques, a organisé pour les élèves de 9 établissements de Martinique, des ateliers d’astronomie. Plus de 200 élèves ont bénéficié de ces ateliers ludiques. SIS-Dillon7 L’atelier qui a eu le plus de succès a été la fabrication d’un télescope : des équipes de 2 à 3 élèves ont fabriqué des télescopes en essayant d’en construire un doté de la vision la plus nette  pour remporter l’épreuve. Astro-GrosMorne7 Les élèves se sont beaucoup impliqués, en calculant d’abord les focales des différentes lentilles et en choisissant les meilleures pour la fabrication de leurs télescopes. 14.11.19-SIS-Dillon 14.11.17-SIS-astro-GrosMorn Ils ont ensuite « fabriqué » leur télescope avec soin avec le matériel mis à disposition. 14.11.21-Acajou2 Astro-GrosMorne2 SIS-Dillon4 Les professeurs de langue ont aidé à la traduction de certains termes en anglais… et pas seulement! SIS-Dillon6Les professeurs de sciences (mathématiques et physiques) apportaient des précisions sur  les notions techniques… SIS-Dillon8 Chaque équipe gagnante a pu conserver son télescope. Acajou22 Les gagnantes du Collège Dillon 2 ont même été  interviewées par la radio. SIS-Dillon9

Interview du scientifique Miles Hudson :

1. Which are your impressions about the experience in Martinique?

Everyone made me very welcome, and I was very pleased with how helpful everybody was – it made my stay in Martinique easy and enjoyable.

2. Do you think that the pupils and/or teachers have difficulties to understand your instructions in English?

Generally, no. But the most important thing was that those who were willing to have a go and try out their English language skills actually found it much easier than those who were scared and tried to avoid it.

3. What do you think about the pupil’s attitude during your workshops?

In general, the students were excited and enthusiastic and because they were keen, they enjoyed it.

4. What do you think about the teachers’ attitude during your workshops?

Generally very helpful. Most schools had taken care to make sure that everything was well organised at their end, and I was very grateful that most schools had two or three teachers in the room to help out, either with translation, or simply to help the students get the most from the activities. In some schools I felt like a VIP!

5. What do you think about the DAREIC team organization? Have they been helpful to you? In which terms?

Excellent. The best thing for me was that the DAREIC chaperones were always willing to change their plans in order to help me more.

6. Which aspects could be improved if we organize a new “Science in schools” experience next year in Martinique?

I don’t think there was any aspect of the programme that was a problem for me. I’d prefer air conditioning, but I expect that in many cases the rooms in a school that will be air conditioned will not have some other important feature, like big desks, or a projector. No, I can’t think of any real suggestion.

Quelques interviews et photos de l’opération ici :

 

Et une émission webradio réalisée au collège Beauséjour : http://cms.ac-martinique.fr/discipline/anglais/articles.php?lng=fr&pg=895

Appel à projet Conseil Régional

Demande de subvention au Conseil Régional

 pour des voyages pédagogiques à vocation linguistique et culturelle

 

Dans le cadre du partenariat Rectorat/ Conseil Régional les établissements scolaires peuvent bénéficier de subvention pour la mobilité internationale des élèves selon les conditions définies dans la « Fiche Appel à projets » jointe. Ces fonds gérés par la Région, sont à solliciter pour le co-financement des séjours linguistiques et culturels.

Veuillez nous faire parvenir votre dossier de demande de subvention  en 2 exemplaires au plus tard le 15 octobre 2014 délai de rigueur pour instruction par la DAREIC chargée de la transmission à la Collectivité Régionale.

Les établissements financés devront envoyer un bilan quantitatif et qualitatif de l’échange tel qu’indiqué dans l’appel à projet.

Documents à télécharger :

Appel à projet REGION 2014

La DAREIC participe au Salon du Lycéen janvier 2014

Le Salon du Lycéen, inscrit également au calendrier annuel des événements régionaux, a eu lieu du vendredi 24 au samedi 25 janvier 2014.

La DAREIC a organisé un stand intitulé « La mobilité à l’international c’est possible ! Comment je m’y prépare ? » afin d’informer le plus grand nombre d’élèves et étudiants  sur l’éventail des possibilités de mobilités à l’international qui leur sont offertes : stages à l’étranger, séjours linguistiques et culturels, mobilité individuelle, etc. Elle a animé également un atelier de préparation à la mobilité.

Les objectifs de cette action préparée par la DAREIC ont été de sensibiliser et d’inciter les élèves/étudiants à la mobilité internationale qui présente de nombreux atouts : découvrir un pays, une culture, perfectionner sa maîtrise d’une langue, gagner en autonomie,  développer ses qualités personnelles, bénéficier d’une expérience et de compétences qui pourront être valorisées sur un CV pour la suite des études et une meilleure insertion sur le marché du travail. Le premier jour a été consacré aux différentes destinations possibles de la mobilité à l’international des élèves/étudiants Martiniquais et le deuxième jour, un atelier de préparation à la mobilité a été animé par la DAREIC.