Archives par mot-clé : élèves

Louisiane: écoles d’immersion – épisode 3

Visites dans les écoles d’immersion de Lafayette

 

La délégation de l’Académie de la Martinique composée de la Déléguée Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération, Mme Catherine CISERANE et de Mme Cristina REBIERE, coordinatrice opérationnelle du projet « La Martinique et la Louisiane, terres créoles des Amériques« , accompagnées par Monsieur Raymond HINZ ont effectué vendredi, 20 mai 2016, une  visite de l’école Myrtle Place à Lafayette.

20160520-LafayetteMyrtle

La visite a été faite en compagnie de Mme Nicole Boudreaux, coordonnatrice des langues et de M. Jarvis Hebert, adjoint de direction de l’école.

20160520-Lafayette1

La classe de Mme Odile Jean Ahandjena a partagé son expérience vécue lors de l’accueil de leurs camarades martiniquais de l’école primaire Sarrault du Lamentin accompagnés de la directrice, Mme Zephir Valérie, en avril dernier. Tous les enfants ont raconté avec enthousiasme ce qu’ils ont vécu avec leur homologues martiniquais.

20160520-Lafayette2

Ils continuent l’aventure par visioconférence en rencontrant régulièrement les élèves du Lamentin et préparent leur voyage en Martinique l’année prochaine.
20160520-Lafayette4

A la question : « Qui souhaite aller en Martinique ? » la réponse fut unanime. Toutes les mains se levèrent !

20160520-Lafayette6

La classe de Mme Anne Landreneau s’est jointe à cette riche expérience d’échanges entre la Louisiane et la Martinique.

20160520-Lafayette7

Un des moments les plus forts de la visite de l’Ecole Sarrault en Louisiane, a été le Festival International de Lafayette. A cette occasion les élèves ont eu le privilège de partager la scène avec l’artiste louisianais Richard Zacchary :

La délégation de l’Académie de la Martinique a rencontré à Vermilionville les responsables du CODOFIL et ceux du festival afin d’encourager la participation future d’artistes martiniquais, comme celle de Dédé Saint-Prix qui a animé une master class à destination  des élèves tout en participant au projet intitulé « Union Créole » composée des artistes suivants :

-Bruce « Sunpie » Barnes (New Orleans, Louisiana) avec plusieurs de ses musiciens du groupe « Louisiana Sunspots » (Leroy Etienne, Matt Hampsey, Michael Harris)

– Cédric Watson (Lafayette, Louisiana)

– Leyla McCalla (Haïti – New Orleans, Louisiana)

-Pascal Danaë (Guadeloupe – France), et son groupe Delgrès

 

20160520-Lafayette11

 

 

Louisiane: écoles d’immersion – épisode 2

Visites dans les écoles d’immersion de Bâton-Rouge

 

La délégation de l’Académie de la Martinique composée de la Déléguée Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération, Mme Catherine CISERANE et de Mme Cristina REBIERE, coordinatrice opérationnelle du projet « La Martinique et la Louisiane, terres créoles des Amériques« , accompagnées par Monsieur Raymond HINZ, attaché de coopération et Mme Christine MERCHANT, coordinatrice des langues, ont effectué  le jeudi 19 mai 2016 une série de visites des écoles d’immersion pour le français à Bâton-Rouge.

Flaim1

La visite a commencé par l’école FLAIM (Foreign Language Academic Immersion Magnet), une école « magnet » ayant  une identité linguistique forte.

Flaim3

En effet, Flaim a des classes d’immersion pour le français et l’espagnol à partir de la maternelle. A la rentrée prochaine, cette école aura aussi des classes d’immersion pour le mandarin. C’est la seule école publique de Bâton-Rouge de ce type.

Flaim5

La directrice de l’école, Mme Cheryl Miller a exprimé son intérêt pour les échanges avec la Martinique.

Flaim2

Plusieurs classes ont été visitées et des échanges ont eu lieu avec les élèves.

La visite a continué avec Westdale middle school qui est également un établissement « magnet »  ayant des classes d’immersion en français et espagnol.

Westdale1

Une réunion a été organisée par Mme Clare Peterson avec l’équipe pédagogique dont les deux professeurs originaires des Antilles françaises. Ils ont partagé leur expérience fructueuse, notamment avec les stagiaires de l’ESPE de Martinique.

Westdale4

Cet établissement souhaite accueillir des collégiens martiniquais et d’autres stagiaires de l’ESPE compte-tenu de la valeur ajoutée de ces expériences pour leurs élèves. Il dispose déjà d’un réseau de familles prêtes à accueillir des martiniquais.

Westdale3

Prenez connaissance du témoignage de Marie-George de la Guadeloupe , professeur de sciences au collège , bénéficiaire du programme CODOFIL, installée en Louisiane depuis 11 ans : des informations pratiques pour vous aider dans vos démarches administratives, des conseils pédagogiques, culturels reflétant une expérience riche et heureuse !

Très utile pour tout candidat potentiel au départ vers la Louisiane. Bonne lecture !

Cliquez ICI pour lire ce témoignage

 

Les « Lusolympiades » Vive le portugais !

Cérémonie de remise des prix des « Lusolympiades »

 

Le Vendredi 11 décembre 2015 a eu lieu la première édition de la cérémonie de remise des prix des « Lusolympiades » à l’Institut Martiniquais du Sport au Lamentin.

Il s’agissait de récompenser l’ensemble des élèves lusitanistes  qui ont adhéré à ce concours académique et de donner un large écho à l’enseignement du portugais  qui existe depuis plus de quarante ans à la Martinique. En effet, le portugais est la troisième langue la plus étudiée dans l’académie.  Une quinzaine de dynamiques professeurs répartis dans toute l’île dispensent leur enseignement avec passion à environ 750 élèves de la maternelle (sensibilisation) au lycée.

public

Ce sont près de 200 élèves de la 5ème à la 1ère qui ont participé à ce projet innovant mis en place à l’initiative des professeurs de portugais de l’Académie de la Martinique et coordonné par Mme Anne ROUSSEAU avec  pour objectifs multiples de :

  • Promouvoir l’apprentissage de la langue portugaise dans l’académie
  • Renforcer la motivation pour l’apprentissage de la langue portugaise
  • Utiliser la langue portugaise comme instrument d’action et de communication
  • Développer l’expression orale et écrite en langue portugaise
  • Développer l’aptitude à la responsabilité, l’autonomie, l’initiative et la créativité
  • Utiliser les TICE et développer des compétences en informatique

Le montage de ce projet, ainsi que sa viabilité et sa gestion opérationnelle, ont été assuré par la Délégation Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération (DAREIC) et sa Cellule Académique des Fonds Européens et de Coopération (CAFEC)  en collaboration avec l’AMEP.

Le thème choisi pour la première édition des « LUSOLYMPIADES » a été inspiré par les prochains Jeux Olympiques d’été qui se dérouleront au Brésil, à Rio de Janeiro.

2016_Summer_Olympics_logo.svg

Au cours de l’année scolaire dernière les élèves ont travaillé sur quatre types de productions en portugais :

  • une brochure d’une agence de voyage proposant une excursion d’une journée à Rio de Janeiro durant les J.O.,
  • une interview filmée d’un athlète,
  • un objet publicitaire avec un slogan à distribuer aux visiteurs,
  • une chanson et une chorégraphie.

objets

La cérémonie a été ouverte par Mme Catherine Ciserane, Déléguée Académique aux Relations Européennes,  Internationales et à la Coopération et Chargée de mission d’aide à l’Inspection de portugais, qui a transmis le message de Mme Anne-Dominique VALIERES, Inspectrice Générale de portugais basée à Paris.

 

message

L’adhésion des partenaires locaux et des mécènes a permis aux organisateurs d’offrir des cadeaux à l’ensemble des participants.

A ce titre,  tous les élèves ont reçu en cadeau un billet d’entrée à un jeu collectif.

place

Les autres cadeaux ont été très appréciés par les élèves : des casques bluetooth, des chargeurs de secours  et des perches à selfies.

cadeau1

cadeau2

cadeau3

Le  prix  offert aux 16 premiers lauréats a été une tablette qui a ravi les gagnants.

cadeau4

La coordinatrice pédagogique du projet, Mme Anne Rousseau, professeur de portugais, a annoncé la thématique de la prochaine édition des « Lusolympiades 2016 » : « En ambassadeurs de la Martinique les élèves devront assurer la promotion de l’île en portugais dans les pays lusophones »

La cérémonie s’est clôturée par un cocktail offert à l’ensemble des élèves, enseignants, membres du jury, chefs d’établissement et  partenaires locaux présents.

Affiche des Lusolympiades

La couverture médiatique de l’événement:

  • Reportage réalisé par Cristina Rebière et monté par Marc Rebière

  • Reportage du journal sur ATV et Zouk TV

“On the Way to Barbados”

Le premier projet de mobilité du Lycée Professionnel Régional de Dillon a été mené à son terme cette année scolaire 2014-2015. En effet, un séjour linguistique et culturel, que les apprenants de la classe de 1ère Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration ont eux-mêmes baptisé “On the Way to Barbados”, a eu lieu 18 au 27 avril 2015. Le projet a émergé dès le mois de septembre 2014.

Les points forts ont heureusement permis de mener à bien cette action : une volonté affirmée du Proviseur d’impulser une politique en ce sens, comme le Projet d’Établissement le confirme, un professeur d’anglais extrêmement motivé, qui travaille en collaboration avec le professeur-documentaliste, impliqué, qui est également référent-culture et enseignant référent à l’action européenne et internationale depuis décembre 2012. Par ailleurs, cette année, l’établissement a pu accueillir une assistante d’anglais barbadienne.

Séjour-Barbade1

La remise des prix, appelé Must dans l’établissement, aura lieu le samedi 27 juin et sera l’occasion de valoriser le séjour réalisé auprès de la communauté scolaire.

Les élèves sont unanimes : prolonger l’échange par une période de formation en milieu professionnel serait intéressant et utile à leur formation.

C’est le projet du Professeur Principal de la classe 2nde Baccalauréat professionnel Gestion-Administration de cette année, entouré de son équipe.

L’opération « Science in schools » a remporté un franc succès !

Semaine dédiée à l’astronomie

Durant la semaine du 17 au 21 novembre 2014, Miles Hudson, spécialiste britannique de l’éducation en sciences physiques, a organisé pour les élèves de 9 établissements de Martinique, des ateliers d’astronomie. Plus de 200 élèves ont bénéficié de ces ateliers ludiques. SIS-Dillon7 L’atelier qui a eu le plus de succès a été la fabrication d’un télescope : des équipes de 2 à 3 élèves ont fabriqué des télescopes en essayant d’en construire un doté de la vision la plus nette  pour remporter l’épreuve. Astro-GrosMorne7 Les élèves se sont beaucoup impliqués, en calculant d’abord les focales des différentes lentilles et en choisissant les meilleures pour la fabrication de leurs télescopes. 14.11.19-SIS-Dillon 14.11.17-SIS-astro-GrosMorn Ils ont ensuite « fabriqué » leur télescope avec soin avec le matériel mis à disposition. 14.11.21-Acajou2 Astro-GrosMorne2 SIS-Dillon4 Les professeurs de langue ont aidé à la traduction de certains termes en anglais… et pas seulement! SIS-Dillon6Les professeurs de sciences (mathématiques et physiques) apportaient des précisions sur  les notions techniques… SIS-Dillon8 Chaque équipe gagnante a pu conserver son télescope. Acajou22 Les gagnantes du Collège Dillon 2 ont même été  interviewées par la radio. SIS-Dillon9

Interview du scientifique Miles Hudson :

1. Which are your impressions about the experience in Martinique?

Everyone made me very welcome, and I was very pleased with how helpful everybody was – it made my stay in Martinique easy and enjoyable.

2. Do you think that the pupils and/or teachers have difficulties to understand your instructions in English?

Generally, no. But the most important thing was that those who were willing to have a go and try out their English language skills actually found it much easier than those who were scared and tried to avoid it.

3. What do you think about the pupil’s attitude during your workshops?

In general, the students were excited and enthusiastic and because they were keen, they enjoyed it.

4. What do you think about the teachers’ attitude during your workshops?

Generally very helpful. Most schools had taken care to make sure that everything was well organised at their end, and I was very grateful that most schools had two or three teachers in the room to help out, either with translation, or simply to help the students get the most from the activities. In some schools I felt like a VIP!

5. What do you think about the DAREIC team organization? Have they been helpful to you? In which terms?

Excellent. The best thing for me was that the DAREIC chaperones were always willing to change their plans in order to help me more.

6. Which aspects could be improved if we organize a new “Science in schools” experience next year in Martinique?

I don’t think there was any aspect of the programme that was a problem for me. I’d prefer air conditioning, but I expect that in many cases the rooms in a school that will be air conditioned will not have some other important feature, like big desks, or a projector. No, I can’t think of any real suggestion.

Quelques interviews et photos de l’opération ici :

 

Et une émission webradio réalisée au collège Beauséjour : http://cms.ac-martinique.fr/discipline/anglais/articles.php?lng=fr&pg=895