Archives par mot-clé : portugais

Azulejos de Portugal (Lycée Nord Caraïbe)

Atelier de pratique artistique et de la langue portugaise

Au cours de l’année 2015-2016, les élèves des classes de première L, ES et S de l’option facultative de portugais du lycée Nord Caraibe ont participé à un atelier de pratique artistique intitulé « Azulejos de Portugal ».

Cet atelier fut animé par mesdames Magali VÉLAYOUDON (enseignante de Portugais) Véronique BAUDE (enseignante PLP Arts appliqués) et Monsieur Victor ANICET (artiste céramiste).

Choix et préparation des motifs des Azuleros

Animation de l'atelier par M. Victor ANICET
Animation de l’atelier par M. Victor ANICET

Sur une période de six mois, les élèves se sont enrichis de la dimension culturelle propre à la langue portugaise à travers le volet « Cultures et Civilisation portugaise » enseignée par Mme VÉLAYOUDON. L’objet d’étude principal était l’azulejo du Portugal.

L’atelier a débuté par des recherches sur l’origine des azulejos définis comme des petits carreaux de faïence qui ornent les façades, les sols, et les plafonds de bâtiments au Portugal. Considéré comme un art national à part entière, l’azulejo représente des scènes mythologiques, religieuses, fantastiques, satiriques ou tout simplement des scènes de  la vie quotidienne.

Cette appropriation de la dimension culturelle de la langue portugaise a permis aux élèves de découvrir les techniques liées à la production des azulejos au sein d’un atelier de pratique artistique. Les élèves ont été accompagné dans cette démarche de production par monsieur Victor ANICET et Madame BAUDE.

Ils ont pratiqué en s’impliquant dans la démarche de création et en prenant des initiatives tout au long de ce parcours.

Choix et préparation des motifs des Azuleros
Choix et préparation des motifs des Azuleros

Cette  démarche s’est déroulée en trois phases : la phase d’investigation (dessin, croquis, recherche internet), la phase d’expérimentation (exploitation des matériaux, la découverte des émaux à froid et leur utilisation) ou encore la phase de réalisation (réalisation de 18 panneaux couverts d’azulejos de 40X40 centimètres destinés à embellir l’établissement ).

Très rapidement, un lien particulier s’est tissé entre Victor ANICET et les élèves.  En effet une grande complicité s’est établie entre eux. Ainsi ils ont  été curieux de découvrir ses œuvres à travers le film documentaire « La Vision du Vaincu «  de Laure MARTIN retraçant la réalisation de La Caravelle de Victor ANICET à l’Habitation Saint-Etienne sur la commune du Gros-Morne, puis la visite de deux animations murales en céramique, « Liberté » Place de la liberté (mur d’entrée de la ville de Schoelcher) et « Restitution 2 » collège Cassien Sainte Claire de La Meynard, Fort-de-France.

animations murales en céramique, « Liberté » Place de la liberté (mur d’entrée de la ville de Schoelcher) et « Restitution 2 » collège Cassien Sainte Claire
Animations murales en céramique, « Liberté » Place de la liberté (mur d’entrée de la ville de Schoelcher) et « Restitution 2 » collège Cassien Sainte Claire

Les échanges approfondis avec l’artiste leur ont permis de partager des émotions et de cultiver leur sensibilité ainsi que leur curiosité.

La Journée des Arts à l’École du 02 juin 2016  fut l’occasion de valoriser les productions des élèves. Ils étaient très fiers d’exposer leurs œuvres tout en diffusant un diaporama retraçant l’histoire des azulejos. Ils ont également remercié avec une vive émotion monsieur Victor ANICET pour toute son attention en lui remettant un azulejo  très original.

Remise de cadeau à Monsieur ANICET par les élèves
Remise de cadeau à Monsieur ANICET par les élèves

Quelques impressions des élèves participants :

« Atelier très apprécié qui nous a permis de réaliser de beaux et magnifiques azulejos. » Lindsey, 1 ES

« Cet atelier nous a permis d’exprimer notre créativité tout au long de l’année qui va s’achever par un voyage à Lisbonne en 2017. » Stéphanie, Aurély, Thomas, 1S, 1ES

« J’ai beaucoup aimé l’atelier car j’aime dessiner et il m’a permis d’apprendre d’autres façons de m’exprimer à travers le dessin. » Ludivine, 1ES

Article écrit par mesdames Magali VÉLAYOUDON et Véronique BAUDE

Cérémonie de valorisation des Assistants de Langue Vivante Étrangère

Valorisation des ALVE

L’Académie de la Martinique via l’Inspection des langues (1er degré et 2nd degré) et la DAREIC a choisi de mettre à l’honneur les assistants de langue vivante à l’occasion de la deuxième édition de la cérémonie de valorisation qui leur a été dédiée le mercredi 27 avril 2016, au Rectorat de Terreville.

Madame Catherine Ciserane, DAREIC, a ouvert la cérémonie en remerciant les 43 assistants d’origine anglophone, hispanophone et lusophone du fructueux travail effectué auprès des élèves pour favoriser la communication orale dans leur langue respective.

ouverture-CC

Des assistants sont venus témoigner de leur expérience et de la plus-value au niveau professionnel, personnel et culturel.

temoignageALVE

Madame Marie-Ange ROQUES, IEN du 1er degré en charge du dossier langues étrangères vivantes, a souligné l’importance du travail des assistants aussi bien pour les élèves, que pour les enseignants.

Roques

Son intervention a été suivie de celle de Madame Josiane Ramville, IPR d’anglais.

Ramville

 Des enseignants des DNL (discipline non linguistique) et de langues ont souligné la plus-value incontestable amenée par les assistants au sein de la classe.

tutrices

Une tutrice du premier degré et une assistante américaine ont évoqué leur collaboration fructueuse tout au long de l’année.

tutriceALVE

Florence Vergé-Depré a fait un bilan  de la présence des assistants: moments forts, leur rôle et importance dans les établissements, nombre d’assistants par langue, etc.

FVD

Elle a ensuite orquestré la présentation des productions pédagogiques réalisées dans les classes par les assistants de langue au bénéfice de l’amélioration des compétences linguistiques et interculturelles des élèves des écoles primaires, des collèges et des lycées.

jeu

Jeu de société en espagnol créé par l’assistant d’espagnol avec les élèves et l’équipe éducative du Collège Lagrosilière

Une assistante de la Nouvelle-Orléans a présenté avec beaucoup d’enthousiasme le travail de préparation du séjour linguistique et culturel d’une classe de CM1 de l’Ecole de Sarault à la Nouvelle-Orléans. Cet échange s’inscrit dans le cadre de la convention de coopération éducative entre la Martinique et la Louisiane qui sera signée le 17 mai prochain.

alve

Cette deuxième édition de la cérémonie de valorisation a confirmé le succès de celle de l’année dernière selon les participants y compris les assistants qui se sont vus remettre un diplôme attestant de leur année d’assistanat ainsi qu’un cadeau souvenir de la Martinique dont ils seront les ambassadeurs de retour chez eux.

prix

Un pot de l’amitié a été offert à la fin de la cérémonie par la DAREIC.

pot

Les « Lusolympiades » Vive le portugais !

Cérémonie de remise des prix des « Lusolympiades »

 

Le Vendredi 11 décembre 2015 a eu lieu la première édition de la cérémonie de remise des prix des « Lusolympiades » à l’Institut Martiniquais du Sport au Lamentin.

Il s’agissait de récompenser l’ensemble des élèves lusitanistes  qui ont adhéré à ce concours académique et de donner un large écho à l’enseignement du portugais  qui existe depuis plus de quarante ans à la Martinique. En effet, le portugais est la troisième langue la plus étudiée dans l’académie.  Une quinzaine de dynamiques professeurs répartis dans toute l’île dispensent leur enseignement avec passion à environ 750 élèves de la maternelle (sensibilisation) au lycée.

public

Ce sont près de 200 élèves de la 5ème à la 1ère qui ont participé à ce projet innovant mis en place à l’initiative des professeurs de portugais de l’Académie de la Martinique et coordonné par Mme Anne ROUSSEAU avec  pour objectifs multiples de :

  • Promouvoir l’apprentissage de la langue portugaise dans l’académie
  • Renforcer la motivation pour l’apprentissage de la langue portugaise
  • Utiliser la langue portugaise comme instrument d’action et de communication
  • Développer l’expression orale et écrite en langue portugaise
  • Développer l’aptitude à la responsabilité, l’autonomie, l’initiative et la créativité
  • Utiliser les TICE et développer des compétences en informatique

Le montage de ce projet, ainsi que sa viabilité et sa gestion opérationnelle, ont été assuré par la Délégation Académique aux Relations Européennes, Internationales et à la Coopération (DAREIC) et sa Cellule Académique des Fonds Européens et de Coopération (CAFEC)  en collaboration avec l’AMEP.

Le thème choisi pour la première édition des « LUSOLYMPIADES » a été inspiré par les prochains Jeux Olympiques d’été qui se dérouleront au Brésil, à Rio de Janeiro.

2016_Summer_Olympics_logo.svg

Au cours de l’année scolaire dernière les élèves ont travaillé sur quatre types de productions en portugais :

  • une brochure d’une agence de voyage proposant une excursion d’une journée à Rio de Janeiro durant les J.O.,
  • une interview filmée d’un athlète,
  • un objet publicitaire avec un slogan à distribuer aux visiteurs,
  • une chanson et une chorégraphie.

objets

La cérémonie a été ouverte par Mme Catherine Ciserane, Déléguée Académique aux Relations Européennes,  Internationales et à la Coopération et Chargée de mission d’aide à l’Inspection de portugais, qui a transmis le message de Mme Anne-Dominique VALIERES, Inspectrice Générale de portugais basée à Paris.

 

message

L’adhésion des partenaires locaux et des mécènes a permis aux organisateurs d’offrir des cadeaux à l’ensemble des participants.

A ce titre,  tous les élèves ont reçu en cadeau un billet d’entrée à un jeu collectif.

place

Les autres cadeaux ont été très appréciés par les élèves : des casques bluetooth, des chargeurs de secours  et des perches à selfies.

cadeau1

cadeau2

cadeau3

Le  prix  offert aux 16 premiers lauréats a été une tablette qui a ravi les gagnants.

cadeau4

La coordinatrice pédagogique du projet, Mme Anne Rousseau, professeur de portugais, a annoncé la thématique de la prochaine édition des « Lusolympiades 2016 » : « En ambassadeurs de la Martinique les élèves devront assurer la promotion de l’île en portugais dans les pays lusophones »

La cérémonie s’est clôturée par un cocktail offert à l’ensemble des élèves, enseignants, membres du jury, chefs d’établissement et  partenaires locaux présents.

Affiche des Lusolympiades

La couverture médiatique de l’événement:

  • Reportage réalisé par Cristina Rebière et monté par Marc Rebière

  • Reportage du journal sur ATV et Zouk TV

Le portugais à l’école maternelle

Le portugais à l’école maternelle  les Alamandas de Castel Desrochers

Bilan Année 2014-2015

transparent

Une expérience innovante :

A l’initiative de la Directrice et de l’équipe pédagogique de l’école maternelle les Alamandas de Castel Desrochers, un projet de sensibilisation à la langue portugaise a pu être mené à bien cette année. En effet, tel que le prévoit le projet d’école, l’ouverture au monde est un axe privilégié. Aussi, la pratique de la langue portugaise à l’école maternelle a eu pour but principal de faire découvrir cette langue et culture et à donner aux enfants envie de l’étudier plus tard.

Les objectifs ont été modestes : s’il s’est agi d’une sensibilisation à cette langue, il n’en demeure pas moins que des compétences ont pu être avantageusement travaillées avec les élèves qui sont très mobiles et pas encore limités par les automatismes de la ou des langues maternelles (français et créole ici). Ainsi, les schémas articulatoires, les capacités auditives sont les compétences principales qui ont été mobilisées. L’introduction d’une langue vivante en maternelle peut donc être très bénéfique, tant pour la discrimination auditive, que pour la reproduction de sons, d’intonations et d’accentuations. Cela est d’autant plus important, que ces compétences sont de plus en plus difficiles à acquérir au fur et à mesure que l’enfant grandit.

Le portugais norme brésilienne a été enseigné. C’est une langue romane de la famille des langues indo-européennes. Originaire du Portugal, il a évolué séparément du portugais européen depuis le XVIème siècle dans son orthographe et sa prononciation.

Drapeau Brésil

L’organisation des moments d’apprentissage du portugais

 

La durée a été déterminée en fonction de la disponibilité de l’enseignante et des capacités d’attention des enfants comme suit :

  • En TPS (très petite section), un maximum de 5 à 10 minutes
  • En PS (petite section), un maximum de 10 minutes
  • En MS (moyenne section), un maximum de 10 à 20 minutes
  • En GS (grande section), un maximum de 20 à 25 minutes

La fréquence à raison d’une fois par semaine (le jeudi de 8h à 9h) de novembre à juin (en fonction de la disponibilité de l’enseignant).

Idéalement cette fréquence devrait être quotidienne. En effet, plus les enfants sont exposés à ces moments d’apprentissage de la langue vivante, plus l’imprégnation, élément essentiel de la mémorisation, pourra être effective.

images (2)

Les activités

Les activités  dépendent directement des activités langagières sollicitées. La compréhension orale (CO) et la (re)production orale (PO) ont été travaillées en priorité en privilégiant des activités de compréhension associées à des gestes, expressions du corps ainsi que des activités de reproduction orale de mots, d’expressions ou de phrases. Par l’écoute, la gestuelle, puis la reproduction, l’enfant se familiarise progressivement aux sonorités de la langue vivante étrangère, à sa musicalité et aux intonations qui lui sont propres.

L’objectif premier n’est donc pas la compréhension, mais la capacité à reproduire qui s’appuie sur des compétences auditives et phonologiques.

La dynamique équipe de cette école a clôturé l’année par l’organisation d’un magnifique spectacle, point d’orgue de l’important travail effectué avec les élèves de toutes les sections. Le thème :Une invitation au voyage qui a conduit l’ensemble de la communauté scolaire ( plus de 150 parents, ATSEM, taties de la garderie) a embarqué sur la compagnie « AIRCASTEL » grâce aux hôtesses et stewards afin de découvrir une dizaine de pays du monde à travers une décoration magnifique, des danses et des chants  entonnés joyeusement par les enfants et les personnels de l’école. Ces élèves de 3 à 5 ans ont impressionné le public par leurs excellentes prestations.

Ce fut aussi  l’occasion pour les 80 élèves de l’école de chanter la célèbre comptine brésilienne « Atirei o pau no gato » dont la morale prône le respect des animaux qui ne doivent pas être maltraités.

En guise de récompense pour l’ensemble du travail effectué pendant l’année, ils se sont vus remettre un diplôme, un petit livret des acquis et ont pu déguster des spécialités brésiliennes telles que « brigadeiro, bolo de maracuja, bolinhos de queijo, rissois etc.. » Miam, miam !!!!

Livret-portugais1

 

Livret-portugais2

 

Bravo aux enfants et à toute l’équipe éducative et rendez-vous l’année prochaine pour la suite de ce magnifique voyage !

Première édition de la cérémonie de valorisation des Assistants de Langue Vivante Étrangère

L’Académie de la Martinique via l’Inspection des langues (1er degré et 2nd degré) et la DAREIC a choisi de mettre à l’honneur les assistants de langue vivante à l’occasion de la première édition de la cérémonie de valorisation qui leur a été dédiée le mercredi 29 avril 2015, au Lycée Joseph Gaillard. Il s’agissait de remercier les 43 assistants d’origine anglophone, hispanophone et lusophone du fructueux travail effectué auprès des élèves pour favoriser la communication orale dans leur langue respective. Affectés dans 41 établissements du 2nd degré et 18 du 1er degré, les assistants de langue accompagnés  de 300 enseignants ont pu intervenir devant plus de 16 000 élèves.

Clara

Madame la Rectrice a rehaussé de sa présence cette manifestation ponctuée de témoignages, de présentations de productions pédagogiques réalisées dans les classes par les assistants de langue et les enseignants au bénéfice de l’amélioration des compétences linguistiques et interculturelles des élèves des écoles primaires, des collèges et des lycées.

public

M. Stéphane Doutrelant, responsable de l’Unité Mobilité du Centre International d’Etudes Pédagogiques en charge du programme des assistants de langue vivante du Ministère de l’Education Nationale a salué cette initiative innovante de valorisation et mutualisation des travaux des assistants de langue. Elle fait de l’Académie de la Martinique, une académie pilote dans le contexte des 110 ans de ce programme d’accueil d’étudiants étrangers en France.

En effet, cette expérience servira au projet ministériel de construction d’une base de données des bonnes pratiques de l’enseignement des langues vivantes grâce aux assistants de langue.

Caroline

La centaine de participants s’est délectée des dynamiques présentations (diaporamas, vidéos) faites par les assistants sur des activités menées avec et par les élèves (Voyage virtuel à Saint Jacques de Compostelle, Itinéraire de découverte des régions du Brésil, Réalisation et dégustation de recettes américaines, l’Eau, l’or bleu à protéger…). L’impact de la présence de l’assistant a pu être mesuré à l’aune de l’enthousiasme des élèves en face de ce témoin vivant d’une culture étrangère qui lui a apporté à la fois l’authenticité de sa langue et de sa culture et qui a accepté de mieux connaître la leur.

Les enseignants confirment la plus-value du travail de l’assistant qui réussit à faire parler tous les élèves y compris les plus réservés grâce à une pédagogie active reposant sur la communication orale via des activités ludiques intégrant le numérique.

Elma

L’un des temps forts de la manifestation a été une série de courtes vidéos présentant les témoignages d’élèves du primaire, du collège et des lycées général, technologique et professionnel, parlant de l’assistant qu’ils ont eu la chance de côtoyer durant l’année scolaire. En français, en anglais ou en portugais, les élèves ont adressé leurs remerciements à leur assistant(e), pour les savoirs et les savoir-faire acquis.

group1

Cette première édition de la cérémonie de valorisation aura été un vrai succès selon les participants y compris les assistants qui se sont vus remettre un diplôme attestant de leur année d’assistanat ainsi qu’un cadeau souvenir de la Martinique dont ils seront les ambassadeurs de retour chez eux.

group2