Formation Assistants de langue – Mercredi 1 octobre 2014

Accueil et formation des assistants de langue 2014

Jour 1 – Formation administrative et financière

Mercredi 1 octobre 2014

  Comme chaque année, l’Académie de Martinique accueille  43 assistants de langues anglophones, hispanophones et lusophones qui sont affectés d’octobre à avril dans des établissements du premier et du second degré. Ces assistants dont le rôle  pédagogique revêt une importance accrue quant à l’amélioration des compétences linguistiques et culturelles des élèves, sont accompagnés au sein des établissements par des enseignants tuteurs. Dans le cadre de la démarche qualité préconisée par le Ministère de l’Education Nationale, l’Académie Martinique a organisé un stage d’accueil par le biais de la DAREIC, du 1er au 3 octobre 2014. Ce stage, qui s’est adressé aux assistants et tuteurs, émane d’un besoin réel exprimé  par les uns et les autres dans les différents rapports et bilans rédigés chaque année à la fin du séjour en établissement. J1-accueil2 Le premier jour de la formation des assistants de langue a été dédié à l’accueil institutionnel assuré par les IA-IPR et les IEN. J1-accueil institut Les assistants ont été accueillis par des élèves du BTS tourisme dans chacune des langues maternelles (anglais, espagnol, portugais) et en créole. Chaque assistant a reçu un cadeau de bienvenue. J1-decouverte Des représentants du Comité Local pour le Logement Autonome des Jeunes Martiniquais (C.L.L.A.J.) ont informé les assistants sur leurs droits et devoirs en tant que locataire. Ils leur ont proposé un accompagnement  dans leurs démarches de recherche de logement, de signature du bail en ayant mis en exergue les spécificités de la législation française à ce propos.

Des représentants de la Mutuelle Générale de l’Éducation Nationale (M.G.E.N.) sont intervenus pour préciser les spécificités et les démarches à suivre par les assistants pour leur affiliation à la Sécurité  sociale.

J1-MGEN La Division du Personnel du rectorat a abordé les questions des procédures administratives liées à leur installation dans les établissements d’affectation, notamment la question cruciale de leur salaire.