Histoire et Lieux

Historique de l’établissement

Notre collège se dresse aujourd’hui, face à l’église sur la place « Abbé Grégoire »

L’appellation du Collège des TERRES-SAINVILLE viendrait de Monsieur Simon SAINVILLE qui possédait une sucrerie, en 1827.

Les premières classes se sont tenues dès 1935 dans des locaux situés à l’emplacement de l’ancienne Mairie de Fort-de-France.

En 1937, le Collège prend naissance, construit par l’entrepreneur Thomas CABAZ.

Le premier directeur fut Monsieur POMPIERE.

Quelques dates ont marqué l’évolution du collège :

º 1776-1937 : Ecole Primaire.

º 1776-1942 : Collège d’Enseignement Général.

º 1967 : Collège d’Enseignement Secondaire Nationalisé.

º 1776-1976 : Collège d’Enseignement Etatisé.

º 1776-1986 : La Loi de Décentralisation fait que les bâtiments deviennent propriété du Conseil Général.

º 1776-1994 : Au mois de Septembre, le Collège est classé en Zone d’Education Prioritaire et à ce titre, il reçoit des moyens supplémentaires pour aider les élèves à s’orienter et insuffler le dynamisme nécessaire.

º 1776-2006 : Au mois de Septembre, le Collège est classé en Réseau Ambition Réussite (RAR). Cela signifie que des moyens supplémentaires en personnel ont été accordés au collège et des exigences supplémentaires de travail et de réussite sont attendues des élèves.

– Une architecture en rénovation :

Depuis les lois de décentralisation, les bâtiments du Collège appartiennent au Conseil Général qui se charge des travaux et ré-aménagements divers.

– La construction de 6 classes modulaires provisoires

La capacité d’accueil du Collège n’a cessé d’augmenter pendant de nombreuses années; les salles étaient donc en nombre insuffisant. Dans le quartier AU BERO, six classes en préfabriqués accueillent les élèves depuis le 3 octobre 2001. Ces salles climatisées, antibruit, permettent aux élèves du Collège d’y travailler dans les meilleures conditions possibles.

Depuis le jeudi 8 décembre 2011, le collège des Terres Sainville a officiellement changé de nom et s’appelle désormais le collège Aimé Césaire de Fort de France.

 

Histoire des Terres-Sainville


Le quartier Terres-Sainville, autrefois appelé « Faubourg Thébaudière » ou encore « Quartier des Misérables » était une zone marécageuse, particulièrement insalubre. Elle s’étendait sur une trentaine d’hectares et appartenait avant 1902 à un certain Marquis de Sainville.

C’est Victor SEVERE, maire de Fort-de-France entre 1900 et 1945 qui, après avoir entamé des procédures visant à exproprier cette portion de terre, entreprit vers 1920 de la faire assainir et aménager. Les travaux d’assainissement du quartier et de la ville ont continué d’être menés pendant les mandatures successives du maire Aimé CESAIRE depuis 1945.

Progressivement les Terres-Sainville, de terre d’exode pour ceux des campagnes qui « descendaient en ville », devaient devenir le plus grand quartier ouvrier et artisanal.

Aujourd’hui le quartier des Terres-Sainville est peuplé de près de 1800 habitants (sources INSEE IRIS2000).

Il est situé au nord du centre ville de Fort de France, entre la Rivière Madame (appelée autrefois la rivière du petit Brésil) à l’Ouest, et la Rocade (RD 41) à l’Est et au Nord.

Avec une topographie plate, les rues de ce quartier sont rectilignes, perpendiculaires les unes aux autres. De faibles largeurs, elles sont toutes à sens unique avec généralement un stationnement unilatéral et un trottoir de chaque coté.

Ce quartier est pour beaucoup, un lieu de résidence tout en accueillant sans cesse de nombreux commerçants et artisans qui contribuent à en faire un quartier très vivant.