BOKANTAJ épi Edmond MONDESIR

Depuis plusieurs années, le lycée Acajou 2 constitue l’un des piliers de l’enseignement du créole en Martinique et contribue à son rayonnement sous toutes ses formes. Cette année encore, notre établissement a répondu présent à l’invitation de la CTM de contribuer à la promotion de notre langue régionale en accueillant, dans le cadre du mois du créole, l’enseignant de philosophie et militant culturel Edmond Mondésir qui nous a gratifiés de deux séances magistrales de philosophie articulées autour de la notion de langage. Lors de la séance du mardi 19 octobre qui s’est tenue dans la salle Klod Blamèble, M. Mondésir est intervenu devant la classe une terminale et les élèves présents ont pu assister à un cours de philosophie tenu intégralement en créole, situation inédite s’il en est pour la plupart d’entre eux, dont certains n’étaient pas créolophones. M. Mondésir nous a régalés d’un cours à la fois riche en concepts et truffé d’expressions créoles ainsi que d’exemples tirés du quotidien qui nous ont donné un aperçu du potentiel de la langue créole, au-delà des clichés et idées reçues. À l’issue de cette démonstration magistrale, M. Mondésir s’est efforcé de persuader les élèves quelque peu intimidés de s’exprimer à leur tour en demandant de donner une définition d’un mot ou concept de leur choix qu’ils avaient sélectionné dans son cours. Certaines élèves se sont prêtées au jeu avec une relative aisance, en particulier celles inscrites à l’option LCR, mais force est de constater que la majorité d’entre eux ne sont pas en mesure de s’exprimer couramment dans ce registre de langue, même s’ils comprennent globalement le discours. Les participants à cette séance très instructive de philosophie en créole ont ainsi pu constater que l’enseignement du créole en milieu scolaire commence véritablement à porter ses fruits même s’il reste encore un long chemin à parcourir avant d’atteindre son objectif. V. R

Article proposé par la professeure documentaliste du lycée Acajou 2

Espace Klod BLAMEBLE ( Lycée Acajou 2)

Festival en pays rêvé ( Novembre 2022)

Mis en avant

Les informations relatives au prochain Festival en pays rêvé qui se déroulera du 14 au 20 novembre 2022 sont disponibles. Vous trouverez ci-dessous la note d’intention ainsi que l’affiche de cette édition de 2022 . Les inscriptions sont ouvertes et doivent se faire par mail à cette adresse festival972@gmail.com .

Affiche 2022 ( Festival en pays Rêvé)

Concours Martinique 2036  Lycée Joseph Gaillard

Le club Manga a participé au concours “MARTINIQUE EN 2036” histoire d’aider les élèves à se projeter en pleine crise du covid. De notre réflexion initiée en 2021 est sortie un texte et un dessin de l’artiste Streg. Récompensé l’année scolaire suivante, cela a permis aux anciens membres du club Manga de revenir au CDI du lycée lors d’un temps d’échange avec les organisateurs.

Affres &  résurgences en Martinique

Je me présente, je suis MST, Martinic Soldier Therapist !

 Laissez-moi vous raconter une histoire, celle de mon pays, un tout petit pays mais si attachant :l’île Madinina !

Tout commence en 2021, la population est en perte de repères, due à une crise sans précédent!

Les jeunes se défoulent lors d’ un carnaval illégal. Leurs couleurs étaient le rouge, le vert et le noir représentant un drapeau indépendantiste. Leur credo: rire, chanter et danser alors qu’il en est encore temps!

Puis une nuit qui durera  9 longues années s’abattit sur tous ! Personne ne fut épargné ! Le carnaval ne vit que des soubresauts, vite réprimés sous la dictature d’une intelligence artificielle!

Cette vie cruelle et injuste engendra une révolution en 2030. Ce fut le chaos ! L’année suivante se déroula un “Mardi Gras révolutionnaire” les soldats de ce changement se firent nommer les “torches humaines”.

Après un an de carnage (en 2032 ) apparu un homme rempli de couleurs qu’on appellera “le guérisseur MST”. Il sortit les consciences de leur torpeur et illumina leur cœur. La population s’unit et trouva la force de renverser cet ordre inique !

Il annonça la fin de cette guerre. Notre Martinique devint indépendante et libre, une personne a changé l’histoire : par sa magie. Les couleurs montreront la fin d’un carnaval sanglant et le début d’une nouvelle ère.

C’est le temps de la reconstruction: autonomie alimentaire et partage des terres et ressources. En 2036, c’est un retour aux sources, il n’y a plus d’urbanisation ! L’homme et la nature ne font qu’un ! La Martinique renaît de ses cendres!

Signé : le club Manga du lycée Joseph Gaillard

2021/2022

 
Le Professeur Aimé Charles-Nicolas, Madame Nelly Nomal et Ludovic Herbal sont venus nous rencontrer le jeudi 10/02 à 12h30 afin de rencontrer les membres du club et de faire un retour sur la manifestation   , nous avons remis ce texte issus de l’imagination de plusieurs élèves du Club Manga de l’année dernière. En effet, l’association First Caraïbes a lancé ce défi l’année dernière. N’ayant pu participer en présentiel à la tenue de leur colloque les 29 et 30 janvier 2022 à l’hôtel Batelière, nous avons demandé aux organisateurs de nous faire l’honneur de leur présence.

Un moment d’échange riche s’est tenu avec une grande partie du club Manga. Nous avons alors découvert les œuvres d’autres classes de différents établissements de la Martinique. Puis, Elisa qui a écrit en partie le texte, l’a lu. Moment d’émotion quand M. Charles -Nicolas nous a expliqué l’origine de cette démarche en lien avec l’UNESCO et son implication au niveau du Patrimoine. Il s’agit  d’imaginer une perspective pour la Martinique en 2036.

Nous remercions la collaboration de l’artiste Streg qui a dessiné le personnage principal MST.

Le guérisseur MST de Streg

Angélique PARASMO Professeur documentaliste au Lycée Joseph Gaillard

SEMAINE DE COMMEMORATION AU LPO J-ZOBEL

 Dans le cadre de sa 16e édition « Culture & Patrimoine », le lycée Joseph Zobel a organisé, pour ses 30 années d’existence, une journée particulière, celle du 26 avril, en hommage à Monsieur Joseph Zobel dont c’était le 107e anniversaire ce mardi …

 Des textes lus par les élèves, une conférence animée par l’un de ses proches, deux expositions, « Confidences » & « Les talents du lycée s’exposent », un concours d’arts graphiques ainsi qu’une soirée-contes, ont été autant de prétextes à une connaissance plus intimiste de cet illustre saléen aux multiples talents …

Jeunes en librairie

Dans le cadre du Projet JEL ( Jeunes en Libbrairie) porté par l’association MICELA ,une classe de 4ème du collège du Vauclin s’est rendue le 29 mars dernier à la
Librairie ANOLIVRES à Ducos .Les élèves ont pu bénéficier chacun d’un
chèque-livre de 30 euros et sont repartis avec des livres de leur choix.

Pour aller plus loin

https://www.education.gouv.fr/bo/21/Hebdo10/MICA2101038C.htm

M. LANDAU professeur documentaliste au CLG du VAUCLIN

Journée des Droits de la Femme au LPO Joseph ZOBEL de Rivière-Salée

Dignité

Respect 

Originalité

Inventivité

Talent

Slam

Pour ce nouveau millésime, notre Journée des Droits de la Femme a pris des allures de slam…

Toujours avec talent, jamais dans l’excès, Malik Duranty (sociologue) & David Obadja (musicien), s’appuyant sur l’œuvre autobiographique de Zobel, « Rue Cases-Nègres », ont déroulé quelques-unes des valeurs fortes, ciment de notre culture… En son centre, Man Tine incarnant tout à la fois la tendre figure maternelle et le « poto mitan » contre lequel s’appuyer…

Un bel hymne à la femme, à celle de nos sociétés, dont les combats ne sont pas toujours visibles…

Marie-Dominique JEANNE ( professeure documentaliste)

Vie de l’internat au Lycée J-ZOBEL de Rivière-Salée

Il s’en passe des choses à l’internat du Lycée Joseph Zobel de Rivière-Salée …

A chaque mois sa surprise !

Depuis le début de l’année 2022, les élèves internes bénéficient de la mise en place d’une nouvelle programmation, voulue par Mme le Proviseur et imaginée par Mmes Bolin (CPE) et Jeanne (Professeure-Documentaliste)…

Lundi 24 janvier 2022 : « Amour & déambulation nocturne »

Les Nuits de la lecture se tiennent chaque année sur le plan national et, cette année, le thème retenu était « Aimons toujours ! Aimons encore ! »

Au Lycée Joseph Zobel, M. Jocelyn Régina, conteur reconnu et maître de cérémonie, a entrainé nos élèves, et leurs accompagnants, dans une lecture-découverte déambulée … Des textes lus, joués par le public et même dansés ! Une sacrée soirée !!!

Nuit de la lecture au Lycée J. ZOBEL

Lundi 21 février 2022 : « Lannuit jé kréyol »

S’affronter sur des thèmes touchant à notre culture, tel était l’objectif de l’animation.

Six équipes de deux élèves s’étaient inscrites à la compétition. Répondant à des questions sur l’histoire, l’environnement, les personnalités, le patrimoine ou, simplement, diverses, chaque binôme a pu évaluer ses connaissances et mesurer l’effort à poursuivre.

Sous les encouragements du public et, avec la complicité de Mme Andrivon-Milton, inventrice du jeu Martini’Quiz ayant servi de base à la compétition, chaque valeureux participant s’est vu récompensé, Mme Andrivon-Milton tenant elle-aussi à leur offrir des coffrets jeux de sa création… Quelle en soit vivement remerciée !

Soirée jeux avec l’historienne Sabine ANDRIVON-MILTON

Marie-Dominique JEANNE, professeure documentaliste

Le blog du lycée Place D’Armes 2

Focus sur le blog du CDI lycée professionnel de Place D’armes 2. Retrouvez toutes les activités éducatives, culturelles, littéraires ou encore pédagogiques proposées en partenariat avec le centre de ressources documentaires. Merci à Sylvie GIRAUDEL DEFREMONT professeure documentaliste pour ces partages inspirants.

https://blogcdilpplacedarmes.wordpress.com/author/cdilpplacedarmes/

Festival des Amériques au lycée Acajou 2

Depuis de nombreuses années, le lycée Acajou 2 se distingue par son engagement pour la diffusion de la littérature en Martinique, et plus particulièrement de celle qui nous est proche, qui nous ressemble, qui parle de nous et de notre histoire, pour amener son public de jeunes lecteurs à une prise de conscience de la valeur universelle de la lecture.  M. Lance Weller est intervenu dans la classe de terminale de Mme Marchais, professeure d’anglais, pour présenter son livre « Le Cercueil de Job », traduction française de « Job’s coffin » réalisée par François Happe aux Éditions Gallmeister. Fait d’emblée remarquable, cette intervention s’est tenue exclusivement en anglais, Lance Weller ne parlant pas le français, et les élèves se sont pris au jeu avec enthousiasme lorsqu’ils ont eu la possibilité d’échanger avec l’auteur. Il est vrai que le sujet du livre est passionnant, et l’auteur passionné ! 

Ce roman relate en effet le destin épique de deux personnages de la Guerre de Sécession, la jeune esclave en fuite Bell Hood qui traverse l’Amérique pour tenter de trouver la liberté, et le soldat Jeremiah Hoke, soldat sudiste aux mains mutilées lors de la bataille de Shiloh, jeté en errance expiatoire sur les routes du pays en guerre. Les destinées de ces êtres si différents se croisent sur le parcours et illustrent de façon emblématique l’histoire tumultueuse et cruelle de ce pays en ébullition à la recherche de lui-même dont Lance Weller a fait son inspiration première. C’est effectivement dans cette période de l’histoire de l’Amérique que l’auteur puise de façon privilégiée pour écrire ses romans car, ainsi qu’il l’explique au cours de son intervention, elle permet d’expliquer en grande partie les raisons et les manifestations des crises qui déchirent actuellement le pays. À n’en pas douter, ce rappel historique a permis aux élèves de réactualiser leurs connaissances et d’éveiller leur intérêt pour cette période somme toute assez peu connue, si l’on en juge par les questions posées, et de les entraîner à prendre la parole en langue étrangère, exercice périlleux et redouté s’il en est, particulièrement en face d’un interlocuteur doté d’une telle aura. M. Weller s’est plié à cet exercice avec une grande bienveillance et une écoute exceptionnelle, adaptant en cas de besoin son débit aux difficultés de son jeune public, ce qui lui a permis de captiver l’attention des élèves, en particulier lorsqu’il a évoqué un aspect plus personnel de son travail, à savoir le chemin de croix parcouru pour faire reconnaître et accepter son œuvre dans le monde de l’édition aux États-Unis. C’est seulement après de longues années voire décennies de vaches maigres, malgré un travail acharné, qu’un éditeur a accepté de publier son roman « Wilderness » qui a ensuite été traduit en français. À la suite de ce premier succès, dont il parle en toute modestie, paraissent deux autres romans, « Les Marches de l’Amérique » et « Le Cercueil de Job », mais uniquement en traduction française, preuve s’il en est que nul n’est prophète en son propre pays et que l’ouverture au monde, et donc aux langues, est une des conditions de réussite de toute entreprise littéraire, ainsi qu’il se plaît à le souligner, ce qui a donné l’occasion d’un échange fort intéressant avec une professeure de langue sur le rôle primordial du traducteur dans la diffusion de l’œuvre. À l’issue de ces deux heures de partage littéraire, une collation a été offerte par le service restauration du lycée à l’auteur et aux participants qui en ont profité pour continuer à échanger de façon plus informelle. Force est de constater que de telles manifestations constituent pour nos élèves une ouverture irremplaçable sur le monde qui les entoure et dont ils sont d’autant plus privés actuellement du fait de la crise sanitaire et sociale en Martinique. La rencontre sans filtre avec d’autres expériences et récits de vie, d’autres langues, d’autres générations et cultures révéleront chez eux à n’en pas douter des vocations et des désirs qui porteront un jour leurs fruits sur le sol martiniquais.  V.R

Article proposé par la professeure documentaliste du lycée Acajou 2