Dossier pour appels à projets 2016-2017

L’éducation artistique et culturelle s’inscrit dans la loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’école de la République. Cela se traduit par la mise en œuvre de l’école au lycée, du parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) rendu obligatoire par la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013, par la circulaire interministérielle, publiée le 9 mai 2013, qui en précise les principes et les modalités et par l’arrêté du 7 juillet 2015 qui fixe les objectifs de formation et les repères de progression à la mise en œuvre de ce parcours. Continue reading ‘Dossier pour appels à projets 2016-2017’ »

L’Assemblée des femmes d’Aristophane

Affiche, distribution, synopsis

La Compagnie Courtes Lignes propose une adaptation de  “L’Assemblée des femmes” d’Aristophane :

“Nous sommes à Athènes, sous l’administration du grand Périclès. Si les hommes ont la part belle dans cette société, pour les femmes grecques la vie n’est pas évidente, car même mariées, elles restent d’éternelles mineures ne possédant  ni droit juridique, ni droit politique.

C’est l’aube. A l’instigation de Praxagora, les femmes exaspérées de voir leurs époux mener sans cesse des guerres inutiles qui épuisent les ressources de la Cité, décident de prendre leur destin en main et, déguisées en hommes, se rendent à l’Assemblée afin de prendre le pouvoir et les mesures qui s’imposent pour sauver la cité. Les hommes se réveillent et découvrent avec stupéfaction les réformes adoptées par les femmes : mise en commun des biens et grève de l’Amour tant que la paix ne sera pas signée […] FICHE PEDAGOGIQUE(1)

Thèmes abordés : l’homme, la femme, le couple, l’amour, le partage des biens, l’autorité, la soumission, l’égalité des sexes et des chances

Séance scolaire : vendredi 13 mai à 10 heures au Théâtre Aimé CESAIRE

Tarif : 5 euros par élève

Il reste encore quelques places.

Education aux médias : Evaluation Semaine de la presse et des médias 2016

Les enseignants sont invités à renseigner le questionnaire d’évaluation de la Semaine de la presse et des médias 2016 via le lien suivant : http://clemi.limequery.org/index.php/758831/lang/fr/newtest/Y

Merci de montrer le dynamisme et le professionnalisme de l’académie en y consacrant 10 minutes.

L’Assemblée des femmes d’Aristophane au théâtre Aimé Césaire

La Compagnie Courtes Lignes propose une adaptation de  “L’Assemblée des femmes” d’Aristophane :

“Nous sommes à Athènes, sous l’administration du grand Périclès. Si les hommes ont la part belle dans cette société, pour les femmes grecques la vie n’est pas évidente, car même mariées, elles restent d’éternelles mineures ne possédant  ni droit juridique, ni droit politique.

C’est l’aube. A l’instigation de Praxagora, les femmes exaspérées de voir leurs époux mener sans cesse des guerres inutiles qui épuisent les ressources de la Cité, décident de prendre leur destin en main et, déguisées en hommes, se rendent à l’Assemblée afin de prendre le pouvoir et les mesures qui s’imposent pour sauver la cité. Continue reading ‘L’Assemblée des femmes d’Aristophane au théâtre Aimé Césaire’ »

Prix Aliker 2016

Flyer Aliker

Image France-Antilles

Le Prix André Aliker de la presse a été créé par le Club Presse Martinique et ses partenaires en hommage à André  Aliker, journaliste martiniquais mort dans l’exercice de sa profession. Le but de ce Prix est de favoriser la liberté d’expression et la liberté d’information, de cultiver et encourager le talent et l’excellence en journalisme.

Le Prix André Aliker de la presse est divisé en trois catégories :

  1. La première distingue chaque année un journaliste confirmé et/ou professionnel auteur d’un éditorial, d’un article, d’un reportage, d’une enquête ; titulaire ou non de la carte de presse.
  2. La seconde catégorie est réservée aux journalistes en herbe ; lycéens passionnés par l’écriture journalistique.
  3. La troisième catégorie récompense les étudiants.

Continue reading ‘Prix Aliker 2016’ »

Appels à projets 2016-2017

L’éducation artistique et culturelle s’inscrit dans la loi du 8 juillet 2013 pour la refondation de l’école de la République. Cela se traduit par la mise en œuvre de l’école au lycée, du parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) rendu obligatoire par la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013, par la circulaire interministérielle, publiée le 9 mai 2013, qui en précise les principes et les modalités et par l’arrêté du 7 juillet 2015 qui fixe les objectifs de formation et les repères de progression à la mise en œuvre de ce parcours.

Le PEAC a pour ambition de favoriser l’égal accès de tous les élèves à l’art à travers l’acquisition d’une culture artistique personnelle.

Conformément à la circulaire n° 2013-073 du 3-5-2013, le comité de pilotage territorial pour le développement de l’éducation artistique et culturelle dans l’académie a été constitué par un arrêté en date du 1er septembre 2015. Il s’est réuni le 4 mars 2016.

Il a défini les axes stratégiques suivants pour le développement de l’éducation artistique et culturel dans l’académie en 2016-2017 :

  • Connaissance du patrimoine local (matériel, immatériel)
  • Développement des pratiques artistiques émergentes
  • Education par l’art, qui permet une formation de la personne et du citoyen

Des projets territoriaux sont proposés aux équipes éducatives :

Arts du spectacle vivant :

  • « Danse contemporaine en caraïbe »: favoriser la rencontre, la pratique et la connaissance d’une pratique de cet art par les élèves – Ce projet peut entrer dans les appels à projet arts et culture de Canopé (« Dans la cour des grands » : mettre en œuvre une pratique avec un professionnel). Nécessité d’un partenariat avec une structure culturelle, une association, un festival, etc. Attention : calendrier contraint : remise du projet validé par le chef d’établissement le 15 avril au plus tard.
  • « Ateliers chorégraphiques » : 8 à 20  heures d’intervention dans un établissement volontaire avec la compagnie Difé Kako dans le cadre de la convention pluriannuelle (2015-2017) signée entre la Compagnie, la DAC et le Rectorat de Martinique atelier Château Rouge
  • « Slam’ dit »®: développer la pratique du slam en milieu scolaire autour d’une problématique choisie par l’enseignant en lien avec la programmation d’une structure culturelle, le projet d’une association du territoire. Pour la ville du Lamentin, partenariat possible avec le service de l’Office de la Culture du Lamentin dans le cadre d’un partenariat avec le Rectorat.

Arts du visuel :

  • « Photographier mon patrimoine » : faire réfléchir les élèves aux photographies qu’ils feront des œuvres patrimoniales de leur pays. Il s’agit de dresser un inventaire du patrimoine local à travers des actions menées en ateliers ou dans le cadre d’une classe à PAC (travailler sur la transformation d’un espace, photographier un objet d’un lieu que l’on fréquente tous les jours, une ville avant et après, etc.)
  • « La bande dessinée dans tous ses états » : au-delà de la pratique personnelle, le « neuvième art » comme mode d’interrogation du monde et des hommes. Ce projet peut entrer dans les appels à projet arts et culture de Canopé (« Dans la cour des grands » : mettre en œuvre une pratique avec un professionnel). Nécessité d’un partenariat avec une structure culturelle, une association, un festival, etc.
  • « Ateliers d’écriture et de réalisation de films documentaires » avec l’association Tchok en doc dans le cadre d’une convention triennale. Vingt (20) heures d’intervention pour huit (8) établissements de l’académie. Ce projet peut entrer dans les appels à projet arts et culture de Canopé (« Dans la cour des grands » : mettre en œuvre une pratique avec un professionnel). Nécessité d’un partenariat avec une structure culturelle, une association, un festival, etc. Attention : calendrier contraint : remise du projet validé par le chef d’établissement le 15 avril au plus tard.

Ateliers scientifiques et techniques :

  • Tout atelier ou classe à PAC qui favorise la rencontre entre le monde de l’éducation et celui de la recherche par le biais de projets transversaux et pluridisciplinaires et qui répond aux critères d’éligibilité. Le partenariat avec des professionnels issus d’horizons divers (organisme de recherche, établissements de culture scientifique et technique, musée, universités, entreprises publiques ou privées, administrations techniques, organisations professionnelles, sociétés savantes…) est obligatoire. Ce partenariat doit se concrétiser par une participation effective de chercheurs, doctorants, ingénieurs, techniciens à ces activités, qui restent encadrées par les enseignants.

Education aux médias :

  • «Jeunes critiques artistiques » : réalisation de reportages intégrant la démarche journalistique et développant le regard critique. Tous les domaines artistiques peuvent être abordés. Ce projet peut entrer dans l’appel à projet Canopé ; aide possible du CLEMI. Nécessité d’un partenariat avec une structure culturelle, un média, etc. Attention : calendrier contraint : remise du projet validé par le chef d’établissement le 15 avril au plus tard.

Education musicale :

  • « Ma voix, mon instrument » :   s’adresse aux classes musicales à profil vocal du 1er degré et du 2nd degrés. Les classes reçoivent un travail suivi toute l’année, hebdomadairement encadré par des maitres de chant. Ce projet a donc une dominante technique.
  • « Tous à l’opéra » : découvrir les œuvres, les pratiques vocales et les métiers propres à la scène lyrique à travers trois modules et en lien avec le festival de chant lyrique programmé dans l’académie. L’opportunité est ainsi offerte d’accompagner le processus de mise en œuvre, la mise en scène, les questions de décors, de costumes, le travail d’interprétation puis de partager les représentations. Ce projet peut entrer dans les appels à projet arts et culture de Canopé (« Dans la cour des grands » : mettre en œuvre une pratique avec un professionnel). Nécessité d’un partenariat avec une structure culturelle, une association, un festival, etc. Attention : calendrier contraint : remise du projet validé par le chef d’établissement le 15 avril au plus tard.

4- critères d’éligibilité

  • Lien avec le volet culturel du projet d’’établissement
  • Inclusion dans le parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève
  • Démarche de projet explicite
  • Partenariat effectif (signature, lettre d’accord du partenaire, etc.)
  • Nombre d’élèves prévus
  • Budget prévisionnel équilibré